International
URL courte
0 657
S'abonner

Au lieu de chercher des moyens d’avancer vers la réconciliation nationale, les Ukrainiens sont mobilisés pour résister à un "agresseur" inexistant et détecter ses "complices".

Les Ukrainiens sont encouragés à dénoncer des citoyens suspects d’opinions "déloyales", constate le journal ukrainien Vesti.

"Certains militants appellent à rapporter aux permanences régionales et centrales du Service de sécurité ukrainien (SBU) toute l'information sur des citoyens déloyaux qui aiment la Russie, mais n'aiment pas le pouvoir ukrainien en place. On a même trouvé un terme pour les désigner — "séparatistes ordinaires". On distribue déjà dans les villes du sud-est du pays des instructions pour les dépister", écrit Vesti.

Le journal signale qu'on voit apparaître dans les rues des panneaux publicitaires disant qu'un "séparatiste ordinaire" est celui qui profane les symboles nationaux et attend la venue d'un "monde russe", ainsi que celui qui "s’oppose publiquement à la mobilisation, fait courir des bruits sur la menace pesant sur la langue russe, sème la panique et l'esprit de découragement".

"Les +séparatistes ordinaires" encourent une peine de prison allant de 7 à 12 ans", prévient le texte des panneaux. 

Konstantin Kossatchev, président de la commission des affaires internationales du Conseil de la Fédération (sénat russe), a noté dans son blog que tout cela faisait penser à une "chasse aux sorcières" à l'ukrainienne. 

Timofeï Sergueïtsev, membre du Club Zinoviev de Rossiya Segodnya
© Sputnik . Vladimir Trefilov
Selon le sénateur, les autorités ukrainiennes invitent ouvertement leurs concitoyens à se livrer à la délation, alors que nombre d’Ukrainiens se trouvent aujourd'hui "en état de coma informationnel et d'unité hystérique", noyés sous l'avalanche de sujets évoquant une "résistance héroïque à l'agression russe".  

"Au final, au lieu de chercher des moyens d’avancer vers la réconciliation nationale, le peuple ukrainien est appelé à résister à un +agresseur+ inexistant et à dépister ses +complices+ parmi les citoyens", déplore le parlementaire russe.

Lire aussi:

Ukraine: des films et séries russes interdits de diffusion
L'Ukraine interdit la chaîne de télévision russe Histoire
En continu: Erevan affirme qu'un de ses avions a été abattu par un F-16 turc, la Turquie dément
Tags:
Russie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook