Ecoutez Radio Sputnik
    Combattants de l'EI

    EI: les djihadistes ont pris en otages 200 militaires dans le nord de l'Irak

    © AP Photo /
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    0 414
    S'abonner

    Le groupe djihadiste Etat islamique multiplie ses crimes en Irak, alors que la CPI avoue son impuissance face aux terroristes.

    Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) ont pris en otages quelque 200 personnes, pour la plupart soldats et officiers de l'armée irakienne, près de la localité d'Al-Salamiya, dans le Nord de Mossoul, dans la province de Ninevah, rapporte vendredi la chaîne libanaise Al Mayadeen TV.

    Au centre de Mossoul, le cheik Ibrahim Abdul Aziz al Rahmani, imam de l'une des principales mosquées de la ville, a été exécuté pour avoir refusé de prêcher l'islam radical, doctrine des djihadistes de l'EI.

    On a appris auparavant l'exécution par balles vendredi, dans le sud de Mossoul, de 10 médecins qui avaient refusé de soigner des terroristes blessés. 

    Organisation armée ultra-radicale, le groupe Etat islamique —auparavant Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) — a proclamé un "califat islamique" en juin 2014 en Irak et en Syrie. L'EI attire des djihadistes du monde entier. Ce groupe terroriste est accusé par les Nations unies, la Ligue arabe et l'Union européenne d'être responsable de crimes de guerre, de nettoyages ethniques et de crimes contre l'humanité. Il pratique également la destruction systématique des vestiges du passé millénaire de la région qu'il contrôle. Depuis août 2014, une coalition internationale de 22 pays intervient militairement contre cette organisation.

    La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) s'est exprimée mercredi sur son impuissance face aux crimes commis par les djihadistes de l'EI.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    L'école internationale du terrorisme recrute
    Anonymous publie une liste de sites liés à l'EI
    Assad: l'Etat islamique s'est renforcé grâce aux raids US
    Tags:
    Etat islamique, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik