Ecoutez Radio Sputnik
    Membres des forces armées ukrainiennes près d'Artemovsk. Photo d’illustration

    Ukraine: la prolifération des armes pourrait devenir incontrôlée

    © REUTERS / Gleb Garanich
    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 134
    S'abonner

    En Ukraine, l'Etat pourrait n'être plus en mesure de contrôler la prolifération des armes, selon un journaliste.

    En Ukraine, les autorités au pouvoir pourraient perdre le contrôle sur la prolifération des armes dans le pays, a annoncé lundi un journaliste ukrainien Dmitri Mendeleïev dans son article publié par l'hebdomadaire Zerkalo nedeli.

    Selon le journaliste, le nombre d'employés d'agences de sécurité privées est deux fois supérieur à celui des effectifs de l'armée ukrainienne. Le nombre exact d'armes dont disposent ces employés n'est pas connu, mais le chiffre est constamment revu à la hausse, des armes en provenance de la zone du conflit étant introduites tous les jours dans le pays.

    "Le problème pourrait constituer une menace pour la sécurité nationale, non plus à l'échelle régionale, mais à celle de l'Etat tout entier", met en garde le journaliste.

    Selon lui, la situation pourrait s'aggraver d’ici trois mois, avec l’entrée en vigueur d’une loi abrogeant les licences pour la mise au point, la fabrication, la réalisation, la modernisation, la réparation et le recyclage du matériel militaire et de certains armements et munitions. Cette loi, écrit le journaliste, permettra de recycler des munitions "dans le sous-sol d'un foyer et de fabriquer des grenades directement au bureau".

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Ukraine: le crédit du FMI servira à acheter des armes
    Porochenko: 11 pays de l'UE livreront des armes à Kiev
    Ukraine: les USA enverront des drones et des véhicules blindés
    Livraison d'armes à l'Ukraine
    Tags:
    armements, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik