International
URL courte
Opération militaire au Yémen (2015) (122)
0 533
S'abonner

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté mardi une résolution exigeant le retrait des rebelles Houthis des régions qu’ils contrôlent à travers le Yémen.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté mardi 14 avril une résolution qui somme les miliciens chiites Houthis de se retirer des zones du Yémen qu'ils ont conquises, et qui leur impose des sanctions dont un embargo sur les armes.

Quatorze pays membres ont voté pour, la Russie, qui  insiste sur un embargo contre tous les acteurs du conflit, s'est abstenue.

La résolution préparée par la Jordanie, les États-Unis et la Grande-Bretagne sanctionne aussi le chef de la milice chiite, Abdoulmalik al Houthi, ainsi qu'Ahmed Saleh, ex-chef de la Garde républicaine et fils de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, par le gel de leurs avoirs à l'étranger et une interdiction de visa.

De son côté, le représentant permanent de la Russie auprès du Conseil de sécurité, Vitali Tchourkine, a justifié son abstention en soulignant que les « propositions constructives de la délégation russe n’étaient pas prises en compte ». Il a en outre rappelé que la Russie avait insisté sur l’interdiction des livraisons d’armes à toutes les parties au conflit yéménite et pas uniquement aux rebelles anti-gouvernementaux.

Dossier:
Opération militaire au Yémen (2015) (122)

Lire aussi:

Yémen: Moscou appelle à suspendre les bombardements
Diplomate russe: Moscou ne livre pas de "matériel militaire" aux houthistes
Yémen: les Houthis prêts à négocier si la coalition cesse ses raids aériens
Washington fait au Yémen ce dont il accuse Moscou en Ukraine
Tags:
Houthis, Conseil de sécurité de l'Onu, Abdoulmalik al Houthi, Ali Abdallah Saleh, Vitali Tchourkine, Jordanie, Yémen, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook