Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeaux américain et cubain.

    Cuba: Washington maintiendra une partie de ses sanctions

    © Flickr/ Day Donaldson
    International
    URL courte
    0 132
    S'abonner

    L'exclusion de Cuba de la liste des sponsors du terrorisme n'entraînera pas la levée des sanctions économiques US.

    Une partie des sanctions économiques décrétées par les Etats-Unis à l'encontre de Cuba resteront en place en dépit du rapprochement annoncé entre Washington et La Havane.

    Barack Obama et Raul Castro
    © REUTERS / Jonathan Ernst
    "Les sanctions économiques visant Cuba restent en vigueur. La plupart des transactions avec Cuba seront toujours interdites par le département du Trésor américain", a déclaré aux journalistes un haut responsable de la Maison Blanche.

    Selon lui, Washington ne lèvera que les restrictions imposées auparavant contre Cuba en tant qu'Etat "sponsor du terrorisme", le pays n'étant plus considéré comme tel.

    En décembre dernier, Washington a officiellement annoncé son intention de normaliser les relations avec Cuba. Selon le président Barack Obama, cette démarche constitue "le plus important changement de la politique américaine depuis plus de 50 ans".

    Washington a également reconnu l'échec de sa politique à l'égard de La Havane, constatant que le blocus de Cuba s'était avéré inefficace, ne correspondait pas aux intérêts nationaux des Etats-Unis et n'avait pas contribué à l'instauration de la démocratie sur l'île.

    Mardi 14 avril, le chef de la Maison Blanche a envoyé une lettre au Congrès l'invitant à exclure Cuba de la liste noire des pays soutenant le terrorisme. Cuba figurait sur cette liste depuis 1982 alors que le régime de La Havane soutenait des rebellions marxistes en Amérique latine.

    A l'heure actuelle, les seuls pays figurant sur la liste sont l'Iran, la Syrie et le Soudan.

    Lire aussi:

    Rapprochement USA-Cuba: Washington assouplit les sanctions
    Cuba déclare son soutien au Venezuela visé par des sanctions US
    Tags:
    sanctions, États-Unis, Cuba
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik