International
URL courte
0 16138
S'abonner

Un fret inconnu, marqué "courrier diplomatique", a été expédié à Bichkek, pour l'ambassade américaine, ce qui a fait courir des rumeurs sur la vraie nature de la cargaison. Ne s'agit-il pas d'équipements d'espionnage ou de petits billets verts pour alimenter une "révolution colorée".

L'ambassade des Etats-Unis à Bichkek, capitale du Kirghizstan, a reçu fin mars dernier 152 tonnes de fret inconnu, marqué "courrier diplomatique", rapportent mercredi les médias locaux.

La compagnie aérienne ukrainienne Antonov Airlines a acheminé à Bichkek plus de 150 tonnes de fret inconnu, marqué "courrier diplomatique" et destiné pour l'ambassade des Etats-Unis au Kirghizstan, écrit le journal kirghiz "Delo N°".

Les médias soupçonnent qu'il pourrait s'agir d'équipements pour renseignement radio-électronique. Différentes hypothèses sont émises par journalistes et observateurs, d'autant plus qu'à l'époque, l'ambassade américaine n'a donné aucun commentaire à ce sujet.

Le journal rappelle notamment qu'au début des événements en Ukraine en 2013, l'ambassade américaine avait également reçu des "frets diplomatiques", déposés par des cargos militaires US. Le Service de sécurité ukrainien (SBU) a alors établi qu'il s'agissait de boîtes contenant 60 millions de dollars en petits billets. Plus tard, de nouveaux billets de 20, 50 et 100 dollars se sont mis à circuler sur la place Maïdan de la capitale ukrainienne.

Par ailleurs, la nomination de Richard Miles au poste de chargé d'affaires des Etats-Unis au Kirghizstan augmente les craintes d'une nouvelle révolution dans le pays, d'autant plus que ce diplomate chevronné est connu comme grand spécialiste des "révolutions colorées".

Selon les politologues, cette nomination ne relève sans doute pas du hasard.

Or, l'ambassade des Etats-Unis a finalement décidé de commenter les publications sur un fret énigmatique.

"Ce ne sont que des matériaux de construction ordinaires pour un nouveau bâtiment de l'ambassade", a déclaré un diplomate américain.

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
L’Iran crée un réseau de silos à missiles au bord du golfe Persique
Tags:
Richard Miles, Bichkek, Kirghizstan, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook