Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Meurtres d'opposants en Ukraine: "début des purges politiques"

    International
    URL courte
    0 2289451

    L'Occident préfère de ne pas prêter attention aux meurtres d'opposants dans le pays.

    Le meurtre du journaliste ukrainien d'opposition Oles Bouzina s'inscrit dans la campagne de "purges politiques" en Ukraine, a estimé la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova sur sa page Facebook.

    "C'est horrible, et non seulement parce qu'il ne s'agit que du début des purges politiques en Ukraine, car le monstre nationaliste libéré doit être nourri pour qu'il ne finisse pas par renverser le pouvoir qu'il a lui-même établi. C'est horrible également parce qu'aucun dirigeant des pays de l'Union européenne ne va prêter attention au fait que les hommes politiques ukrainiens sont abattus ou se suicident avec une régularité effrayante", a écrit Mme Zakharova.

    Oles Bouzina, journaliste ukrainien régulièrement invité à la télévision russe, a été abattu jeudi à Kiev à l'entrée de son immeuble.

    Il s'agit du deuxième meurtre par balles d'une personnalité d'opposition perpétré dans la capitale ukrainienne en 24 heures. Plus tôt dans la journée, le ministère ukrainien de l'Intérieur a déclaré que l'ex-président de la Rada suprême (parlement) Oleg Kalachnikov, considéré comme proche de l'ex-président Ianoukovitch, avait été tué par balles à son domicile.

    Le président ukrainien Piotr Porochenko a réagi aux assassinats de MM Bouzina et Kalachnikov les qualifiant de "provocation" profitable aux "ennemis" de l'Ukraine.

    Lire aussi:

    Kiev salue les suicides dans l’entourage de l’ex-président Ianoukovitch
    Un homme politique se suicide en Ukraine
    Maïdan : la face cachée d’une révolution
    Tags:
    Oles Bouzina, Oleg Kalachnikov, Maria Zakharova, Occident, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik