International
URL courte
0 1095
S'abonner

Téhéran prône une coopération militaire multilatérale, notamment entre la Chine, l'Iran, la Russie et l'Inde, pour contrer l'élargissement rampant de l'Otan à l'Est et le déploiement du bouclier antimissile en Europe.

Téhéran appelle l'Inde, la Russie et la Chine à coopérer pour contrecarrer les projets de l'Otan visant à déployer son bouclier antimissile (ABM) et se déclare prêt à des consultations sur cette question, a indiqué jeudi le ministre iranien de la Défense, Hossein Dehghan, en visite à Moscou.

"Je suis favorable à l'idée d'une coopération militaire multilatérale, notamment entre la Chine, l'Iran, la Russie et l'Inde, pour contrer l'élargissement rampant de l'Otan à l'Est et le déploiement du bouclier antimissile en Europe", a déclaré M.Dehghan lors de la Conférence de Moscou sur la sécurité.

Et d'ajouter que la République islamique était prête à des consultations sur cette question. 

Les 16 et 17 avril, le ministère russe de la Défense organise à Moscou la 4e Conférence sur la sécurité internationale. Le forum se déroule à l'hôtel "Ukraine", au centre de la capitale russe, et a pour thème principal "Sécurité globale: défis et perspectives".

Lire aussi:

Accord avec l’Iran: l’Otan à court de mensonges pour justifier le bouclier en Europe
Otan: le projet de bouclier antimissile maintenu malgré l'accord avec l'Iran
L'accord de Lausanne et l'avenir du bouclier antimissile US en Europe
Le bouclier antimissile US, une menace pour l'Asie-Pacifique
Tags:
défense antimissile, Traité de défense antimissile (ABM), Conférence de Moscou sur la sécurité 2015, OTAN, Hossein Dehghan, Chine, Russie, Inde, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook