International
URL courte
0 291
S'abonner

Le manque de confiance entre Etats à tous les niveaux constitue un problème majeur, et la Conférence de Moscou sur la sécurité offre une chance d'y remédier pour coopérer face à des menaces et défis contemporains, selon le directeur de l’Office de l'Onu à Genève.

Le manque de confiance entre Etats constitue un obstacle pour une réponse efficace aux menaces et défis contemporains, a estimé jeudi le directeur général de l’Office des Nations unies à Genève Michael Moller, participant à la IV Conférence de Moscou sur la sécurité internationale. 

"Le manque de confiance entre Etats à tous les niveaux constitue à ce jour un problème essentiel, et cette conférence nous offre une chance de rétablir cette confiance et de coopérer pour écarter les menaces et relever les défis contemporains", a déclaré M.Moller devant les journalistes. 

Et d'ajouter que la Conférence de Moscou était un excellent forum pour discuter d'importants problèmes d'actualité. 

"Il est impossible de surmonter l'esprit de confrontation sans dialoguer. Et cette conférence montre une fois de plus qu'il est nécessaire de mener le dialogue à la recherche de solutions aux problèmes", a-t-il conclu.

Lire aussi:

Conférence de Moscou sur la sécurité: la présence de plus de 300 délégués confirmée
ABM: l'Iran exhorte l'Inde, la Chine et la Russie à contrer les projets de l'Otan
Les pays de l'Otan invités à la conférence sur la sécurité de Moscou
Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995
Tags:
Conférence de Moscou sur la sécurité 2015, Michael Moller, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook