Ecoutez Radio Sputnik
    Protestations à Munich

    Accord TTIP: les Européens descendent dans les rues

    © REUTERS/ Michael Dalder
    International
    URL courte
    Traité de libre-échange transatlantique (TTIP) (72)
    0 65061402

    Le 18 avril est la Journée mondiale d'action contre l'Accord de partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP) négocié entre l'UE les Etats-Unis.

    Des dizanes de milliers de personnes se sont rassemblées samedi dans 34 pays européens pour protester contre la signature de l'accord TTIP (TAFTA) prévoyant la mise en place d'une zone de libre-échange entre les Etats-Unis et l'UE.

    En Allemagne, où 230 actions ont eu lieu dans 170 localités, 15.000 personnes ont manifesté à Munich (sud), 2.000 à Leipzig (est) et un millier à Stuttgart (sud-ouest), selon les organisateurs. Entre 6.000 et 15.000 manifestants sont descendus dans les rues à Vienne. Au total, jusqu'à 22.000 personnes ont pris part à des actions de protestations à travers l'Autriche.

    Des manifestations se sont également déroulées dans 40 villes italiennes. Les médias néerlandais ont pour leur part fait état de "dizaines de milliers" de protestataires rassemblés dans 45 villes et villages du pays.

    A Varsovie, environ 300 personnes se sont réunies devant la représentation de la Commission européenne, selon les médias polonais. Un millier de protestataires, dont certains étaient masqués, ont défilé à Helsinki, capitale finlandaise. A Bruxelles, la manifestation contre le traité de libre-échange négocié entre l'Union européenne et les Etats-Unis a rassemblé environ 2.000 participants.

    L'Accord TTIP/TAFTA en français, également connu sous le nom de Traité transatlantique, est négocié depuis juillet 2013 par les Etats-Unis et l'Union européenne. Censé aboutir à la création de la plus grande zone de libre-échange du monde, cet accord est doit réunir, selon ses partisans, des conditions propices à la croissance économique sur les deux rives de l'Atlantique.

    Le projet suscite toutefois de vives discussions au sein de l'UE. Ceux qui s'opposent à sa conclusion craignent une dégradation des conditions de travail pour les salariés, ainsi que des normes en matière de protection de l'environnement. La perspective de l'annulation des droits de douane a également soulevé une vague de protestations dans le secteur agricole européen.

    Quels risques pour l'Europe?

    Contacté par Sputnik, l'économiste français Frédéric Farah, coauteur (avec Thomas Porcher) du livre TAFTA: L'accord du plus fort, a exposé sa vision des possibles conséquences qu'engendrerait la signature de l'accord TTIP pour l'Europe.

    Selon lui, les dispositions contenues dans le document risquent d'exposer des secteurs comme l'agriculture à une concurrence trop lourde, tandis que les coûts d'ajustements entraîneront des pertes d'emplois et aggraveront les inégalités entre régions dynamiques et celles en déclin.

    Dans le même temps, le "rapprochement des normes sanitaires" pourrait déboucher sur une situation dans laquelle la mauvaise norme chassera la bonne, explique M.Farah. L'Europe risque également de faire face à une "dilution définitive dans une zone de libre-échange", indique l'expert.

    "La reconnaissance d'une justice privée, c'est-à-dire des tribunaux d'arbitrage, réduirait la capacité des Etats à définir des normes communes fortes", prévient M.Farah.

    Dossier:
    Traité de libre-échange transatlantique (TTIP) (72)

    Lire aussi:

    TTIP: plus de 1,2 million d'Européens hostiles au libre-échange avec les USA
    Traité TPP: le congrès américain sabote les plans d'Obama
    Tags:
    Traité de partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), zone de libre-échange, protestations, Union européenne (UE), Frédéric Farah, Pays-Bas, Italie, Autriche, Belgique, Pologne, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik