International
URL courte
0 2016
S'abonner

Le premier lot d'armes françaises financées par un don saoudien de 2,8 milliards d'euros arrivera lundi au Liban dans le cadre de la lutte contre le groupe extrémiste Etat islamique.

La France remettra lundi 48 missiles antichar Milan à l'armée libanaise à la base aérienne de Beyrouth dans le cadre d'un programme de lutte contre l'EI et d'autres groupes extrémistes, ont rapporté les médias internationaux.

Il s'agit du premier lot d'armes françaises financées par un don saoudien de 2,8 milliards d'euros. La cérémonie de remise des armes se tiendra en présence du ministère français de la Défense Jean-Yves Le Drian et de son homologue libanais Samir Mokbel. 

Au total, Paris compte livrer 250 véhicules blindés et légers, sept hélicoptères Cougar, trois corvettes, des drones légers, moyens et de déminage, des appareils de vision nocturne et d'autres équipements de reconnaissance, d'interception et de communication conformément à un contrat surnommé Donas (Don Arabie saoudite) et échelonné sur quatre ans.

Le plan de modernisation de l'armée libanaise prévoit en outre un volet de formation des militaires libanais en France et au Liban pendant sept ans et une maintenance des équipements sur dix ans.  

L'Arabie saoudite a financé l'envoi de matériels et d'armes au Liban pour permettre à l'armée libanaise de protéger ses frontières contre les groupes extrémistes dont l'Etat islamique et Front al-Nosra sans céder ce rôle au mouvement armé chiite Hezbollah soutenu par l'Iran, le rival régional de l'Arabie saoudite.

Les hélicoptères Cougar et les corvettes ne sont pas encore fabriqués, leur arrivée est attendue d'ici 30 mois. 

Lire aussi:

Liban/Al-Qaida: un double attentat fait 9 morts
Le magazine de l’EI promet de frapper la France
Jordanie: la France enverra six Mirage pour combattre l'EI
France: des adolescentes partent rejoindre l'EI en Syrie (médias)
Tags:
France, Liban, Arabie Saoudite, Jean-Yves Le Drian, Samir Mokbel, Etat islamique, Cougar (hélicoptère), Milan (missile antichar), terrorisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook