Ecoutez Radio Sputnik
    Session de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE). Archive photo

    L'APCE pourrait proroger les sanctions contre la délégation russe

    © Sputnik. Vladimir Fedorenko
    International
    URL courte
    L'APCE a privé la Russie du droit de vote (20)
    0 446

    La session de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) qui débute le 20 avril à Strasbourg pourrait déboucher sur la prorogation automatique des sanctions contre la délégation russe jusqu'au mois de juin.

    La session de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) qui débute le 20 avril à Strasbourg pourrait déboucher sur la prorogation automatique des sanctions contre la délégation russe jusqu'au mois de juin, rapporte lundi un correspondant de RIA Novosti.

    La session de l'APCE terminera ses travaux le 24 avril. Lors de la première journée de travail, les députés devront décider si la question des sanctions contre la délégation russe doit être incluse dans l'ordre du jour.

    Le programme préliminaire de la session prévoyait d'examiner cette question mercredi le 22 avril. Toutefois, le secrétaire général de l'APCE  Wojciech Sawicki a annoncé aux journalistes que les députés pourraient décider de ne pas examiner cette question, ce qui prorogera automatiquement les sanctions contre les députés russes (privation du droit de vote et  interdiction d'occuper des postes-clés à l'APCE).

    Auparavant, le président de la commission de suivi de l'APCE Stefan Shennah a proposé de ne pas inclure la question des sanctions à l'ordre du jour et de la remplacer par des débats sur le thème "La situation politique en Ukraine et ses conséquences".

    Une source au secrétariat de l'APCE a indiqué à la radio Deutsche Welle que l'on pouvait "affirmer avec près de 100% de certitude que la question sur la levée des sanctions ne figurera pas à l'ordre du jour".

    Dossier:
    L'APCE a privé la Russie du droit de vote (20)

    Lire aussi:

    L'APCE refuse de dialoguer avec la Russie (député)
    APCE/vote sur le mandat russe: une sorte de "règlement de comptes"
    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Tags:
    sanctions, Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Stefan Shennah, Strasbourg, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik