International
URL courte
0 815
S'abonner

Le directeur du FBI James Comey a déclaré le 15 avril que "dans leur tête, les assassins et leurs complices d'Allemagne, de Pologne, de Hongrie et d'autres pays n'avaient pas l'impression qu'ils faisaient quelque chose de mauvais. Ils étaient persuadés d'avoir fait ce qui était juste, ce qu'il fallait faire".

L'ambassadeur américain à Varsovie Stephen Mull a présenté dimanche ses excuses pour les propos émis par le directeur du FBI James Comey selon lesquels les Polonais avaient été complices de l'Holocauste, rapportent les médias. 

"J'ai laissé entendre que les propos chargeant la Pologne d'une part de responsabilité pour l'Holocauste ne représentent pas la position officielle des Etats-Unis", a indiqué M.Mull convoqué au ministère polonais des Affaires étrangères. 

"Suggérer, de quelque manière que ce soit, que la Pologne ou un tout autre pays, mise à part l'Allemagne nazie, soit responsable de l'Holocauste, est une erreur. C'est nuisible et insultant", a ajouté le diplomate. 

M.Comey a déclaré le 15 avril dernier, lors d'une visite au Musée mémorial de l'Holocauste à Washington, que "dans leur tête, les assassins et leurs complices d'Allemagne, de Pologne, de Hongrie et d'autres pays n'avaient pas l'impression qu'ils faisaient quelque chose de mauvais. Ils étaient persuadés d'avoir fait ce qui était juste, ce qu'il fallait faire. Et nous devons en avoir horreur". Le Washington Post a publié jeudi dernier un article reprenant les propos du directeur du FBI. 

Le président polonais Bronislaw Komorowski a déploré "le manque de connaissance historique et probablement une dose importante d'aversion personnelle" de M.Comey. "Cela nécessite une réaction de l'Etat polonais (…) Ce sont des propos qui insultent non seulement la Pologne, mais surtout ces milliers de Polonais qui ont apporté leur soutien aux Juifs" pendant la Seconde Guerre mondiale, a-t-il ajouté. 

Près de 6 millions d'habitants de Pologne, dont la moitié étaient Juifs, ont trouvés la mort pendant l'occupation du pays par les troupes nazies.

Lire aussi:

L'Holocauste, catastrophe des Juifs d'Europe
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Appels au boycott de produits français dans des pays musulmans
Un élève-gendarme interrompt une attaque au couteau et interpelle l’agresseur
Tags:
Holocauste, Stephen Mull, James Comey, Bronislaw Komorowski, Varsovie, Pologne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook