International
URL courte
La Russie, pays hôte du Mondial 2018 (144)
1857
S'abonner

Selon Joseph Blatter, les hommes politiques mécontents de la tenue du Championnat du monde de football 2018 en Russie n'ont qu'à rester chez eux.

Les hommes politiques mécontents de la tenue du Championnat du monde de football 2018 en Russie n'ont qu'à rester chez eux, a déclaré lundi le président de la FIFA Joseph Blatter.

"Si certains hommes politiques ne sont pas particulièrement heureux que nous organisions la Coupe du  monde en Russie, je leur dis toujours: +Eh bien, vous n'avez qu'à rester chez vous, et nous, nous mettrons sur pied en Russie le plus grand championnat du monde de football+", a indiqué le responsable lors d'un entretien avec le président russe Vladimir Poutine.

Suite aux combats dans le sud-est de l'Ukraine, plusieurs hommes politiques européens ont appelé à boycotter la Coupe du monde 2018 prévue en Russie.

Le vice-premier ministre britannique Nick Clegg a quant à lui proposé de priver Moscou du droit d'accueillir le Mondial de foot si la politique menée par le président Vladimir Poutine restait inchangée. D'après M.Clegg, cette mesure devrait s'inscrire dans le cadre d'une nouvelle série de sanctions européennes contre Moscou.

Le président ukrainien Piotr Porochenko a déclaré qu'il estimait  nécessaire de boycotter la tenue de la Coupe du monde de football 2018 en Russie tant que se poursuivrait le conflit dans le sud-est de l'Ukraine.

Dossier:
La Russie, pays hôte du Mondial 2018 (144)

Lire aussi:

Mondial de football 2018: la FIFA présente Moscou
Mondial 2018 en Russie: le président ukrainien appelle à un boycott
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Tags:
football, Joseph Blatter, Russie, Mondial 2018
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook