Ecoutez Radio Sputnik
    Wesley Clark

    Debaltsevo: un général de l'Otan chante les louanges... d'une défaite ukrainienne

    © AFP 2019 Tim Sloan
    International
    URL courte
    Situation dans le Donbass (2015) (227)
    0 854
    S'abonner

    L'ex-commandant des troupes de l'Otan en Europe Wesley Clark a salué les mérites de l'armée ukrainienne, particulièrement son opération à Debaltsevo, ce qui paraît bizarre même à Kiev.

    L'ex-commandant suprême des forces alliées en Europe, le général américain Wesley Clark, a accordé une interview à la chaîne de télévision ukrainienne Fakti ICTV, dans laquelle il a longuement loué l'armée de l'Ukraine pour sa guerre dans le Donbass, particulièrement son opération à Debaltsevo.

    "Le général a donné une haute évaluation de l'action de l'armée ukrainienne dans l'actuelle guerre du Donbass, tout en qualifiant de réussite stratégique son opération à Debaltsevo, digne d'entrer dans les manuels d'art militaire", lit-on sur le site de Fakti.

    "L'armée ukrainienne de mars 2014 et l'armée ukrainienne de 2015, ce sont des histoires parfaitement différentes. Ce sont les pays voisins les plus proches de l'Ukraine qui doivent aider cette dernière en armes létales, et les Etats-Unis doivent les rejoindre plus tard", a estimé entre autres M.Clark.

    Même à Kiev, les propos du général américain ont paru plutôt bizarres. Iouri Biroukov, conseiller au sein de l'administration du président ukrainien Piotr Porochenko, a commenté sur sa page Facebook à grand renfort de jurons les propos de M.Clark sur la "réussite stratégique de l'opération de Debaltsevo".

    Tout porte à croire que le général a tout bonnement oublié qu'environ 8.000 militaires ukrainiens avaient été pris au piège dans cette région, suite à une opération menée par les insurgés, et que la fameuse "poche de Debaltsevo" avait symbolisé le déshonneur de l'armée ukrainienne. 

    Les officiers de l'armée ukrainienne dont les unités ont pris part à la bataille de Debaltsevo ont adressé une lettre ouverte au président Porochenko, dans laquelle ils qualifiaient l'état-major général d'"ennemi numéro un" et exigeaient la démission immédiate de ses membres. 

    "Les circonstances de la bataille de Debaltsevo ont clairement démontré (une fois de plus) que l'ennemi le plus dangereux des Forces armées ukrainiennes est son propre état-major général et ses états-majors satellites, dont, en premier lieu, le commandement et l'état-major de l'opération antiterroriste", lit-on dans cette lettre. 

    Selon les militaires, l'état-major général a fait preuve lors de la bataille de Debaltsevo d'une passivité et d’une incompétence impardonnables.

    Dossier:
    Situation dans le Donbass (2015) (227)

    Lire aussi:

    Officiers ukrainiens: "l’état-major est l'ennemi de l’armée"
    Tags:
    armée, Wesley Clark, Debaltsevo, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik