International
URL courte
0 91
S'abonner

Pour lutter contre les violences xénophobes à Johannesburg, le gouvernement a décidé de déployer l'armée dans cette ville.

Des unités de l'armée seront bientôt déployées à Johannesburg pour maintenir l’ordre dans le township d'Alexandra à Johannesburg, et assister la police dans la lutte contre les violences xénophobes, a annoncé mardi la ministre sud-africain de la Défense Nosiviwe Mapisa-Nqakula.

Selon la ministre, cette décision intervient au lendemain de l’attaque d’un couple de Zimbabwéens dans le township d'Alexandra. Aucun autre incident sérieux n' y a cependant été signalé depuis le meurtre d'un Mozambicain — d'un coup de couteau en plein coeur — le 18 avril.

Les violences xénophobes, qui ont d'abord éclaté à Durban avant Pâques avant de s'étendre à Johannesburg, ont fait jusqu'à présent six morts et 5.000 déplacés en trois semaines. Les violences sont désormais surtout le fait "de petits groupes de 20 à 30 personnes qui en profitent pour piller et casser", a précisé un porte-parole de la police.

Lire aussi:

Quand les Européens étaient noirs
L'Europe face au problème de l'immigration
La visite d’Emmanuel Macron en Seine-Saint-Denis provoque des attroupements en plein confinement – vidéo
Tags:
violences, Nosiviwe Mapisa-Nqakula, Zimbabwe, Mozambique, Johannesburg, Afrique du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook