Ecoutez Radio Sputnik
    La présidente argentine Cristina Fernandez de Kirchner est arrivée à Moscou

    La présidente argentine est arrivée à Moscou

    © Sputnik . Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    0 1011
    S'abonner

    La présidente argentine Cristina Fernandez de Kirchner est arrivée à Moscou pour une visite officielle de trois jours.

    Mme Kirchner aura des entretiens avec Vladimir Poutine le 23 avril, selon le service de presse du président russe. Le programme de sa visite comprend la signature de nouveaux accords portant sur la coopération dans le nucléaire et l'augmentation des échanges commerciaux entre les deux.

    «Cette visite de Cristina Fernandez de Kirchner est une étape importante du rapprochement entre les deux pays  qui a commencé en 2008», estime le journaliste brésilien Mario Russo se spécialisant dans l’économie.

    Selon lui, l’Argentine envisage de lancer une coopération énergétique avec la Russie. En Argentine fonctionnent trois réacteurs nucléaires de la centrale d’Atucha, le quatrième est en cours de conception. En 2010 le groupe pétrolier Repsol a annoncé une découverte d’une des réserves d’hydrocarbures non conventionnelles les plus vastes de la planète dans la zone Vaca Muerta.

    Le journaliste a souligné que Buenos Aires s’intéresse à la coopération militaire et technique et a l’intention d’acheter des hélicoptères russes Su-24 et Mi-171E.

    L’Argentine soutient la position russe sur les dossiers internationaux importants. Elle condamne notamment les pressions occidentales sur Téhéran en ce qui concerne son programme nucléaire.

    Lire aussi:

    L'Argentine envisage d'acheter des hélicoptères russes
    Poutine lance la diffusion de la chaîne russe RT en Argentine
    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    La plus grande raffinerie de France touchée par un important incendie - vidéo, photos
    Tags:
    Mi-171E, Su-24, Repsol, Vladimir Poutine, Mario Russo, Cristina Fernandez de Kirchner, Russie, Argentine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik