International
URL courte
28923
S'abonner

Le Tchèque Vit Jedlicka a proclamé un nouvel Etat européen, le Liberland, un territoire de sept kilomètres carrés entre la Serbie et la Croatie.

La République libre de Liberland, qui a pour devise "Vivre et laissez vivre" a pour objectif de créer "une société où les honnêtes citoyens peuvent prospérer sans lois, règlements ni impôts d'Etat".

Selon le fondateur et président autoproclamé de la République, l'idée de base est que "les impôts soient facultatifs", ce qui devrait d'après lui permettre de "réduire le rôle de l'Etat au minimum". Certains médias ont ainsi déjà qualifié le Liberland de nouveau "paradis fiscal".

Membre du Parti de Citoyens libres (droite), M.Jedlicka, 31 ans, affirme avoir reçu 250.000 demandes de citoyenneté venues du monde entier. Pour être accepté, il faut "respecter son prochain et ses opinions ainsi que la propriété privée" et avoir un casier judiciaire vierge. Les communistes, ainsi que les néo-nazis "et autres extrémistes" ne seront pas eux non plus admis dans la République.

Le petit "Etat", dont la capitale s'appelle Liberpolis, s'étend sur sept kilomètres carrés de terrains boisés entre la Serbie et la Croatie, au bord du Danube. Ce terrain n'appartient formellement à aucun pays depuis les guerres de Yougoslavie, explique M.Jedlicka.

"La Croatie affirme que le territoire appartient à la Serbie mais la Serbie n'en veut pas, et cette situation dure déjà depuis 24 ans", indique-t-il.

Le tchèque et l'anglais sont les deux langues officielles du pays qui a vu le jour le 13 avril dernier. Son drapeau national représente un soleil et un oiseau sur un fond jaune barré d'un trait noir.

La nouvelle république autoproclamée compte ouvrir des ambassades informelles au Canada, en Allemagne, ainsi qu'en République tchèque et en Serbie.

Liberland: sept kilomètres carrés de terrains boisés entre la Serbie et la Croatie, au bord du Danube
Liberland: sept kilomètres carrés de terrains boisés entre la Serbie et la Croatie, au bord du Danube

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Tags:
Vit Jedlicka, Liberland
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook