Ecoutez Radio Sputnik
    MistralRencontre du président français François Hollande et du président  russe Vladimir Poutine à Erevan

    Rencontre Poutine-Hollande à Erevan: les Mistral au menu

    © AP Photo/ David Vincent © Sputnik. Alexey Nikolsky
    1 / 2
    International
    URL courte
    Résiliation du contrat Mistral (128)
    0 34331427

    Le président français François Hollande et son homologue russe Vladimir Poutine se sont rencontrés vendredi après-midi à Erevan en marge des commémorations du centenaire du génocide arménien, évoquant notamment la livraison des navires Mistral à la Russie.

    François Hollande a appelé vendredi son homologue russe Vladimir Poutine à "aller de l'avant" dans l'application des accords de paix de Minsk pour l'Ukraine, lors d'un entretien à Erevan en marge des célébrations du centenaire du génocide arménien.

    "La meilleure façon de pouvoir dépasser ce qui nous a un moment freiné, c'est d'aller de l'avant dans l'application de l'accord de Minsk", a déclaré le chef de l'État français. M. Poutine venait de déplorer que les relations de la Russie avec la France et l'Union européenne ne soient "malheureusement (…) pas au meilleur niveau".

    La France remboursera la Russie si les navires Mistral commandés par Moscou ne sont pas livrés, avait déclaré mercredi à Paris le président français François Hollande, avant de réaffirmer que la livraison des Mistral n'était toujours pas possible.

    Selon l’observateur Jean Dominique Merchet interrogé par Sputnik, "si la France décide de ne pas livrer les deux Mistral à la Russie pour des raisons politiques, la facture sera lourde pour Paris au plan financier".

    "Comme François Hollande l'a promis — la France remboursera les sommes versées par la Russie, soit 890 millions d'euros. Avec quelques pénalités et dédommagements, on devrait être autour d'un milliard d'euros. Et la France va se retrouver avec deux Mistral dans le port de Saint-Nazaire, dont elle ne sait pour l'instant pas quoi faire. Leur entretien et gardiennage coûtent plusieurs millions d'euros et il faudra les modifier légèrement pour les "dérussifier".  Et ensuite, trouver un client, alors que la Marine française, qui en a déjà trois, n'en a pas besoin", a-t-il indiqué.

    Dossier:
    Résiliation du contrat Mistral (128)

    Lire aussi:

    Mistral: Paris devra rembourser un milliard d’euros
    Mistral: Paris nomme un représentant pour négocier avec Moscou
    Eurodéputé: Hollande prend une décision catastrophique sur les Mistral
    Mistral: Paris recherche une solution avec Moscou
    Tags:
    génocide, Mistral, François Hollande, Vladimir Poutine, Erevan, Arménie, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik