International
URL courte
0 244
S'abonner

Les problèmes de l'Arctique ne sont pas de nature militaire, mais relèvent des changements climatiques et de la mise en valeur économique de la région. Aussi, ces défis ne doivent-ils pas diviser les pays riverains, mais les unir, estime Moscou.

Il n'y a pas de potentiel de conflit dans l'Arctique, a déclaré à RIA Novosti l'ambassadeur itinérant du ministère russe des Affaires étrangères Vladimir Barbine, le plus haut représentant de Moscou au sein du Conseil de l'Arctique. 

"Tous les défis liés à l'Arctique ne sont pas de nature militaire. Il n'y a tout simplement pas de potentiel de conflit dans l'Arctique. Tous les problèmes de l'Arctique sont liés à des changements climatiques et au début de la mise en valeur économique de cette région. Aussi, ces défis ne doivent-ils pas nous diviser, mais, par contre, nous unir", a expliqué le diplomate.

Une réunion ministérielle du Conseil de l'Arctique s'est déroulée vendredi dans la ville canadienne d'Iqaluit. La délégation russe y était conduite par le ministre des Ressources naturelle et de l'Ecologie Sergueï Donskoï.

Le Conseil regroupe les huit pays limitrophes de l'Arctique: la Russie, les Etats-Unis, le Canada, l'Islande, le Danemark, la Suède, la Finlande et la Norvège ainsi que six organisations autochtones. Sa mission est de renforcer la coopération pour protéger l'environnement et le développement durable.

Lire aussi:

Le conflit ukrainien déteint sur l'Arctique
Pôle Nord: inauguration de la station dérivante russe SP-41
Russie: les nations nordiques entre hypocrisie et paranoïa
Tags:
Conseil de l'Arctique (CA), Vladimir Barbine, Russie, Arctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik