International
URL courte
0 545
S'abonner

Le ministre letton des Affaires étrangères appelle Moscou à renoncer à des stéréotypes d'autrefois et à ne pas considérer le prochain sommet du Partenariat oriental à Riga comme un forum dirigé contre la Russie.

La Russie se trompe en estimant que le sommet du Partenariat oriental, prévu à Riga en mai prochain, sera antirusse, a écrit sur son compte Twitter le chef de la diplomatie lettone Edgar Rinkevics.

"Moscou considère le prochain sommet du Partenariat oriental à Riga comme un forum dirigé contre la Russie. C'est absolument faux. Il est temps de renoncer à une mentalité obsolète", a indiqué le ministre.

Le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch a déclaré autrefois que le sommet du Partenariat oriental à Riga serait antirusse, et que Moscou y réagirait avec fermeté.

Ce sommet se déroulera les 21 et 22 mai dans la capitale de la Lettonie qui assure à présent la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne. Ce sera la première rencontre des 28 pays de l'UE avec les six Etats du Partenariat oriental depuis la signature des accords d'association de l'Union avec la Géorgie, la Moldavie et l'Ukraine.

Lancé en mai 2009, lors d'un sommet européen à Prague, le Partenariat oriental est un programme conçu par l'Union européenne pour six Etats d'Europe orientale et du Caucase: l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et l'Ukraine. Le programme ne prévoit pas leur adhésion à l'UE, mais vise un rapprochement politique et économique.

Lire aussi:

Mogherini: le Partenariat oriental de l'UE n'est dirigé contre personne
Ces 17 millions de Français seront prioritaires pour obtenir le vaccin anti-Covid
«La France est soumise»: Onfray critique la réaction de la France suite aux insultes proférées par Erdogan
Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
Tags:
Partenariat oriental, Union européenne (UE), Edgars Rinkevics, Lettonie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook