Ecoutez Radio Sputnik
    Convoi militaire ukrainien

    Donbass: l'armée ne sera pas la première à lancer une offensive, selon Kiev

    © REUTERS / Gleb Garanich
    International
    URL courte
    Situation dans le Donbass (2015) (227)
    0 764
    S'abonner

    Tout en concentrant le matériel de guerre et menant des campagnes de mobilisation, Kiev affirme être infailliblement attaché aux accords de Minsk sur le règlement pacifique de la crise.

    Le président ukrainien Piotr Porochenko a espéré samedi la "libération" prochaine de certains territoires de l'Ukraine, tout en assurant que les militaires ukrainiens ne seraient pas les premiers à lancer une offensive.

    "J'espère bien que nous verrons bientôt libres les territoires de l'Ukraine", a déclaré le chef de l'Etat, répondant à la question de savoir si le renforcement de l'armée ukrainienne pourrait donner l'espoir de la "libération" du Donbass.

    Et d'affirmer que Kiev appliquait à la lettre les accords de Minsk et que, pour cette raison, les militaires ukrainiens ne seraient pas les premiers à lancer une offensive.

    Plus tôt, samedi, le représentant de la république populaire autoproclamée de Donetsk (DNR) aux négociations de Minsk sur le règlement de la crise ukrainienne Denis Pouchiline a déclaré devant les journalistes que la mobilisation et la concentration du matériel de guerre par l'armée ukrainienne montraient que Kiev optait toujours pour une solution militaire du conflit dans le Donbass.  

    Kiev mène depuis le 15 avril 2014 une opération militaire d'envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au coup d'Etat de février 2014. Le conflit a fait, selon les Nations unies, plus de 6.000 morts. Au 15 décembre 2014, le nombre de réfugiés ukrainiens a dépassé un million de personnes. 

    Le problème du règlement de la crise ukrainienne fait l'objet de négociations à différents formats, notamment lors des rencontres du groupe de contact à Minsk avec la médiation de la Russie et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

    Le 12 février, la rencontre du groupe de contact s'est achevée sur l'adoption d'une série de mesures en vue de l'application des accords de Minsk. Le document prévoit une trêve dans le Donbass à partir du 15 février, ainsi que le retrait des armes lourdes et la mise en place d'une zone de sécurité dans la région.

    Quoi qu'il en soit, peu après la déclaration de la trêve dans le Donbass, des échanges de tirs y ont repris, chaque partie rejetant la responsabilité sur la partie adverse et prétendant ne tirer qu'en riposte.

    Dossier:
    Situation dans le Donbass (2015) (227)

    Lire aussi:

    Donbass: Kiev opte de toute évidence pour une solution militaire
    Evénements en Ukraine: les Européens doutent de l’impartialité de leurs médias
    Debaltsevo: un général de l'Otan chante les louanges... d'une défaite ukrainienne
    Ukraine: tensions entre les déplacés et les habitants des régions d’accueil
    Tags:
    Petro Porochenko, Ukraine, Donbass
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik