International
URL courte
0 46
S'abonner

La menace nucléaire peut être neutralisée par la voie diplomatique, estime le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, citant à titre d'exemple le règlement du dossier nucléaire iranien.

Les négociations entre l'Iran et les six médiateurs internationaux sur son programme nucléaire attestent que la diplomatie est en mesure de prévenir le risque de prolifération des armes nucléaires, a affirmé lundi le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, dans son message à l'occasion de l'ouverture d'une conférence d'examen du traité de non-prolifération (TNP). 

"Depuis la dernière conférence d'examen [tenue en 2010, ndlr], les menaces engendrées par les armes nucléaires restent d'actualité", a indiqué M. Ban Ki-moon dont le message a été lu en son absence par le vice-secrétaire général de l'Onu Jan Eliasson. 

M. Eliasson a cité dans ce contexte la Corée du Nord. 

L'entente intervenue entre le groupe 5+1 et l'Iran montre que ces défis peuvent être surmontés par la voie diplomatique, estime le secrétaire général des Nations unies.

Lire aussi:

Nucléaire iranien : une sensation attendue
Netanyahu: l'accord avec l'Iran menace l'existence d'Israël
Trump veut «un pacte nucléaire» avec la Russie, le Kremlin lui répond
Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
Tags:
Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), nucléaire, Ban Ki-moon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook