International
URL courte
0 120
S'abonner

La mort d'un jeune dans un commissariat de Baltimore a exposé une nouvelle fois la méfiance entre la communauté noire et la police. Des manifestations de protestation, pacifiques au début, ont dégénéré en violentes émeutes.

Baltimore en proie à de violentes émeutes
© REUTERS / Shannon Stapleton
La ville de Baltimore, dans l'Etat américain du Maryland, a retrouvé un semblant de calme grâce à l’état d'urgence et au couvre-feu instaurés après deux jours de violences, déclenchées par la mort d'un jeune Noir dans un commissariat de police.

La situation s'est toutefois tendue à nouveau dans la nuit de mardi à mercredi. La police a lancé des fumigènes et des bombes au poivre pour disperser des manifestants défiant le couvre-feu, entré en vigueur mardi à 22h00 (mercredi 02h00 UTC).

Quoi qu'il en soit, la situation actuelle ne ressemble en rien aux émeutes qui ont secoué la ville lundi, lors desquelles des bandes de jeunes ont incendié bâtiments et voitures, saccageant les magasins.

Des violences avaient éclaté lundi dernier juste après l'inhumation d'un jeune homme noir, Freddie Gray, 25 ans, mort quelques jours plus tôt dans des circonstances toujours inexpliquées alors qu'il était détenu par la police. Сe drame a exposé une nouvelle fois la méfiance entre la communauté noire et la police.

Lire aussi:

Etats-Unis: Baltimore en proie à des émeutes et à des pillages
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Coronavirus: Paris n’est pas assez préparé, selon Agnès Buzyn
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Tags:
violences, émeutes, protestations, police, Baltimore, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook