International
URL courte
0 98
S'abonner

Les organisations extrémistes et terroristes se montrent de plus en plus actives dans le nord-est de l'Afghanistan, à proximité immédiate des pays d'Asie centrale, ce qui préoccupe Moscou.

Moscou est préoccupé par le regain d'activité des organisations extrémistes et terroristes dans le nord-est de l'Afghanistan, et espère que Kaboul réagira en conséquence, rapporte jeudi le ministère russe des Affaires étrangères.

"Des informations alarmantes nous parviennent sur une dégradation sérieuse de la situation dans les provinces nord-est de l'Afghanistan, à proximité des frontières des Etats d'Asie centrale. Nous sommes particulièrement préoccupés par l'offensive d'envergure menée à présent par les terroristes dans la province de Kondôz, limitrophe du Tadjikistan", lit-on dans le communiqué.

Moscou dénonce les raids armés des extrémistes, ainsi que les actes de terrorisme et de violence qui coûtent la vie tant à des militaires et policiers afghans qu'à des civils d'Afghanistan.

"Nous souhaitons que la situation se stabilise dans cette région et dans l'ensemble de l'Afghanistan. Nous comptons sur des mesures adéquates du gouvernement afghan en vue de stabiliser la situation dans le nord-est du pays, ce qui contribuera à renforcer la sécurité dans les zones limitrophes des Etats d'Asie centrale", souligne la diplomatie russe.

Le mouvement Taliban a annoncé auparavant avoir lancé sa traditionnelle "offensive du printemps". Des centaines de terroristes se sont attaqués à la police et aux barrages des troupes gouvernementales dans la province de Kondôz. Les commandos menacent aussi de s'emparer du chef-lieu homonyme de cette province.

Lire aussi:

Afghanistan: l'Etat islamique revendique les attentats de Jalalabad
Les "jeux de muscles" de l'Otan risquent d'échapper à tout contrôle
La menace terroriste aux frontières du Tadjikistan
Afghanistan: Moscou déplore l'arrêt de la coopération par les USA et l'Otan
Tags:
Russie, Afghanistan, ministère russe des Affaires étrangères, terrorisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook