Ecoutez Radio Sputnik
    Place de l'Indépendance à Kiev

    Stephen Cohen: l'Ukraine est au coeur du jeu géopolitique mondial

    © Flickr/ Adam Baker
    International
    URL courte
    0 1019

    Selon le chercheur, le monde vit actuellement "des moments historiques".

    L'Ukraine se trouve aujourd'hui au centre des profonds changements géopolitiques globaux, estime le chercheur américain, professeur de l'Université de Princeton, Stephen Cohen.

    Selon lui, plusieurs personnalités politiques occidentales considèrent le rôle présumé de Moscou dans le conflit ukrainien comme une violation de l'ordre mondial établi après l'effondrement de l'Union soviétique en 1991.

    L'analyste indique pour sa part que cet ordre mondial a été violé loin avant le conflit ukrainien lorsque les Etats-Unis effectuaient des frappes aériennes en Serbie.

    "Ceux qui affirment que Poutine est en train de détruire l'ordre postsoviétique en Europe ne prennent pas en considération le fait que la Russie a été délibérement exclue de cet ordre", a déclaré M.Cohen.

    La Russie n'a jamais été invitée à faire partie de ce nouveau système, tandis que l'Alliance atlantique continuait d'élargir sa présence en Europe jusqu'aux frontières russes, poursuit-il.

    "Nous assistons à une véritable mutation géopolitique, et le monde ne sera jamais tel qu'il était il y a cinq ou six ans, en Europe pour le moins. Nous vivons vraiment des moments historiques", a estimé l'analyste.

    Toujours d'après lui, l'Ukraine se trouve dans l'épicentre de ce processus, et la confrontation principale se déroule entre les Etats-Unis et la Fédération de Russie.

    Lire aussi:

    "Menace russe": regardez une carte de l'Europe pour voir qui menace qui
    Présidente argentine: non, la Russie n’est pas une "menace"
    L’alliance atlantique a l’épreuve de l’Ukraine : ce que valent les référendums de Porochenko
    Ukraine: une intervention militaire de l'UE est illusoire
    Tout le monde ment à tout le monde, et surtout sur l’Ukraine !
    Tags:
    Stephen Cohen, Russie, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik