International
URL courte
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
0 12127
S'abonner

Bien que la Russie ne soit pas partie prenante au conflit ukrainien, l'Union européenne l'accuse de déstabiliser la situation dans le sud-est de l'Ukraine et la menace de nouvelles sanctions.

La Commission des affaires étrangères du Parlement européen (AFET) a approuvé mardi le projet de résolution appelant à durcir les sanctions de l'UE contre la Russie en cas de non-respect par Moscou des accords de Minsk et décidé de le soumettre au vote de l'Assemblée en juin.  

"Si la Russie ne cesse de déstabiliser la situation dans l'est de l'Ukraine et ne renonce pas à l'annexion illégale de la Crimée, l'Union européenne devra durcir les sanctions et envisager l'octroi éventuel d'une assistance militaire à l'Ukraine, notamment des livraisons d'armements défensifs", a appris RIA Novosti auprès du service de presse du Parlement européen. 

Le communiqué de presse insiste en outre sur la nécessité de la coopération de l'Union européenne avec l'Otan et les Etats-Unis afin de garantir la sécurité dans la région de la mer Noire. 

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a indiqué plus tôt mardi que Bruxelles estimait sans doute que seule la Russie devait respecter les accords de Minsk et fermait les yeux sur leur sabotage par Kiev.

Kiev a à maintes reprises accusé la Russie d'ingérence dans le conflit dans le sud-est de l'Ukraine, notamment en concentrant ses troupes à la frontière. Quoi qu'il en soit, les autorités ukrainiennes n'en ont toujours présenté aucune preuve. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié ces accusations d'allégations gratuites.

Dossier:
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

Lire aussi:

Les sanctions antirusses attirent des investisseurs en Russie
Forbes: la Russie, un marché d'investissement populaire malgré les sanctions
L'Autriche hostile au durcissement des sanctions antirusses
Rome prône une levée des sanctions antirusses: Kiev s'indigne
Tags:
sanctions, Parlement européen, Commission des affaires étrangères du Parlement européen (AFET), Union européenne (UE), Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook