International
URL courte
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)
0 64
S'abonner

Selon le rapport, Andreas Lubitz, le copilote de l'Airbus A320 qui s'est écrasé en France en mars, a intentionnellement commandé la descente de l'avion jusqu'à la collision au sol.

Le Bureau d'enquêtes et d'analyse (BEA) a publié mercredi un rapport préliminaire sur le crash du vol GWI18G de la compagnie aérienne allemande Germanwings dans les Alpes françaises qui a fait 150 morts le 24 mars dernier.

Enquêteurs et gendarmes sur le lieu du crash de l'Airbus allemand
© REUTERS / French Interior Ministry/DICOM/Y. Malenfer

Selon le rapport, les données de la deuxième boîte noire de l'Airbus A320 confirment que le copilote Andreas Lubitz a intentionnellement réglé les consignes du pilote automatique pour commander une descente de l'avion jusqu'à la collision au sol. "A 9 h 30 min 53, l'altitude sélectionnée au panneau de commande du pilote automatique passe en une seconde de 38.000 pieds à 100 pieds (30 m)", alors que Lubitz était seul dans le cockpit, est-il indiqué dans le rapport.

Le journal allemand Bild a antérieurement annoncé qu'Andreas Lubitz s'était entraîné à la descente de l'appareil lors du vol aller entre Düsseldorf et Barcelone avant de précipiter intentionnellement l'Airbus jusqu'à la collision au sol au retour. Selon Bild, le rapport évoque "une descente contrôlée qui a duré plusieurs minutes et pour laquelle il n'y avait aucune justification aéronautique".

L'Airbus A320 de la compagnie low cost allemande Germanwings qui reliait Barcelone à Düsseldorf avec 144 passagers et 6 membres d'équipage s'est écrasé le 24 mars dans une zone montagneuse des Alpes-de-Haute-Provence. 

Dossier:
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)

Lire aussi:

Il a tenté de sauver l'A320 : le véritable héros du vol de la Germanwings
L'avis d'un pilote russe sur le crash de l'Airbus A320
Crash A320: Lufthansa prévoit 300 millions de dollars d'indemnisation
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Tags:
Airbus A320, Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) français, Germanwings, Andreas Lubitz, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook