Ecoutez Radio Sputnik
    Mikhaïl Gorbatchev

    9 mai à Moscou: Gorbatchev fustige l'absence de dirigeants occidentaux

    © Sputnik . Grigory Sysoev
    International
    URL courte
    70ème anniversaire de la Victoire dans la II GM (116)
    0 1429
    S'abonner

    Le premier et dernier président de l'URSS Mikhaïl Gorbatchev déplore et désapprouve le refus de dirigeants occidentaux, et tout particulièrement d'Angela Merkel, de participer aux célébrations à Moscou du 70e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne hitlérienne.

    Le refus des dirigeants de plusieurs pays européens et des Etats-Unis de se rendre à Moscou pour des célébrations du 70e anniversaire de la Victoire sur le fascisme témoigne d'un manque de respect pour les peuples de l'ex-URSS, a estimé le premier et unique président soviétique Mikhaïl Gorbatchev.

    Il a déploré l'absence de la chancelière allemande Angela Merkel le 9 mai sur la place Rouge à Moscou, l'attribuant à la pression exercée par la Maison Blanche.

    "Rejeter la possibilité de manifester son attitude à la lutte menée contre le fascisme par l'Union soviétique signifie ne pas respecter les peuples ayant consenti d'immenses sacrifices, manquer de respect pour le courage illimité dont ces gens avaient fait preuve dans la lutte contre la +peste brune+", a déclaré M.Gorbatchev devant les journalistes.

    Et d'affirmer que sans la Russie, cette victoire ne serait tout simplement pas possible. 

    "Si certains politiciens ne le comprennent pas, c'est leur problème, mais je suis persuadé que les peuples du monde le comprennent très bien", a dit l'ex-numéro un soviétique.

    Selon lui, les autorités américaines poursuivent leurs objectifs politiques et idéologiques, et c'est la raison de leur refus de se rendre à Moscou pour célébrer la grande date.

    M.Gorbatchev a expliqué le refus de la chancelière allemande Angela Merkel d'aller à Moscou le 9 mai par la pression des Etats-Unis. 

    "Je n'accepte pas la position de Mme Merkel, mais je ne peux pas non plus la condamner (…) J'ai beaucoup de respect pour elle et j'essaie de la comprendre (…) On sait qu'elle est profondément antifasciste. Je suis persuadé qu'il s'agit là d'une puissante pression de Washington", a-t-il dit. 

    "Je veux croire que, tout comme les Russes, les Allemands se rendent bien compte de cette immense responsabilité qui revient à la génération présente pour le maintien et le renforcement de la paix, pour la promotion de bonnes relations entre la Russie et l'Allemagne", a résumé l'homme politique. 

    Mme Merkel a décliné l'invitation du président russe à participer aux célébrations des 70 ans de la victoire sur l’Allemagne nazie le 9 mai à Moscou, en signe de solidarité avec le gouvernement ukrainien. Elle n'assistera par conséquent pas à la parade militaire du 9 mai sur la place Rouge, mais se rendra à Moscou le lendemain pour déposer une gerbe sur la Tombe du Soldat inconnu et s'entretenir avec le président russe.

    Dossier:
    70ème anniversaire de la Victoire dans la II GM (116)

    Lire aussi:

    2e GM: Merkel défend sa visite à Moscou pour commémorer les victimes
    2e GM: l'Allemagne doit être reconnaissante envers l'URSS
    La conception de la Seconde Guerre mondiale a beaucoup changé
    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Tags:
    70e anniversaire de la Victoire, Angela Merkel, Mikhaïl Gorbatchev, Russie, URSS
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik