International
URL courte
Nucléaire iranien (2015) (124)
0 311
S'abonner

La Russie aspire à la conclusion d'un accord sur le dossier nucléaire iranien, tout en s'opposant au diktat, à des pressions et à des sanctions unilatérales visant Téhéran, réaffirme la diplomatie russe.

La Russie fera tout son possible pour qu'une entente sur le dossier nucléaire iranien soit atteinte, a déclaré samedi devant les journalistes à Moscou le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

"Je tiens à vous assurer que, tout comme par le passé, la Russie fera tout ce qui dépend d'elle pour qu'un accord qui arrange Téhéran et garantisse les droits de l'Iran dans le domaine nucléaire soit conclu", a déclaré le diplomate.

Et d'ajouter que Moscou était contre le diktat, contre les pressions, contre des sanctions unilatérales.

"Et il importe qu'il y ait à présent une perspective de solution, susceptible d'épargner au peuple iranien, à l'Etat iranien cette pression des sanctions", a souligné M.Riabkov.

Plusieurs pays occidentaux, Etats-Unis en tête, soupçonnent l'Iran de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme civil mené, selon Téhéran, à des fins pacifiques.  

L'Iran et les six médiateurs internationaux sur son dossier nucléaire (Russie, Etats-Unis, France, Chine, Grande-Bretagne et Allemagne) mènent des négociations sur la mise au point d'un accord final garantissant le caractère pacifique du programme nucléaire iranien. Le 2 avril dernier, les parties sont parvenues à s'entendre à Lausanne sur les "paramètres clés" de ce document. Cette entente constitue une étape fondamentale sur la voie de l'accord final qui doit être conclu d'ici le 30 juin. L'Iran s'est engagé à arrêter les deux tiers de ses 19.000 centrifugeuses d'enrichissement d'uranium d'ici dix ans et à placer ses programmes d'enrichissement sous contrôle international d'ici 25 ans.

L'Union européenne et les Etats-Unis ont pour leur part promis de suspendre leurs sanctions économiques et financières contre l'Iran lorsque l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) aura constaté que Téhéran s'est soumis à toutes ses obligations.

Les négociations sur l'accord définitif entre Téhéran et le groupe de pays 5+1 reprendront le 12 mai à Vienne.

Dossier:
Nucléaire iranien (2015) (124)

Lire aussi:

Nucléaire iranien: le Sénat US adopte une loi pour bloquer un mauvais accord
Khamenei: les menaces contre l'Iran mettent en danger les négociations nucléaires
Netanyahu tourné en dérision par l'administration Obama sur Twitter
L'armée de Haftar annonce avoir détruit un navire turc transportant des armes - vidéo
Tags:
programme nucléaire iranien, nucléaire, Sergueï Riabkov, Iran, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook