International
URL courte
0 649
S'abonner

Moscou est prêt à coopérer avec Berlin pour résoudre les problèmes existants, selon le président Poutine.

Les problèmes existant actuellement dans les relations entre la Russie et l'Occident ayant une ascendance négative sur celles entre Moscou et Berlin, la Russie tâchera de les résoudre et de reprendre la coopération, a déclaré dimanche le président russe Vladimir Poutine.

"Nous avons beaucoup fait pour que les relations entre la Russie et l'Allemagne se développent actuellement avec beaucoup de succès et nous avons réussi beaucoup de choses dans ce domaine. Des problèmes bien connus existent actuellement. Plus vite ces problèmes cesseront  d'avoir une ascendance négative sur le développement de nos relations, mieux ce sera. Nous allons y aspirer", a déclaré le chef de l'Etat russe lors de son entretien avec la chancelière allemande Angela Merkel.

"J'espère que lors de notre rencontre d'aujourd'hui, nous réussirons à évoquer tant les relations bilatérales, l'ensemble des relations avec l'Union européenne ainsi que, bien sûr, les problèmes d'actualité brûlante dont la situation en Ukraine", a indiqué le président russe.

De son côté, la chancelière allemande a appelé à coopérer avec la Russie pour résoudre "des situations compliquées"

"Nous devons travailler, coopérer notamment dans les situations compliquées, comme celle qui existe actuellement, afin de rechercher des voies diplomatiques", a indiqué Mme Merkel.

"C'est bien qu'aujourd'hui nous ayons la possibilité d'évoquer nos relations bilatérales, celles entre la Russie et l'UE ainsi que bien sûr, évoquer les événements et l'intégrité territoriale de l'Ukraine", a souligné la chancelière.

Lire aussi:

Poutine et Merkel: relations bilatérales et les accords de Minsk au menu des négociations
Parade de Moscou: le boycott de Merkel, une tentative de réécrire l'histoire
70 ans de la Victoire: les internautes russes "félicitent" Merkel
Washington reconnaît avoir suggéré le boycott de la Parade de Moscou
Tags:
Vladimir Poutine, Occident, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik