International
URL courte
0 67
S'abonner

L'attentat a été revendiqué par les insurgés talibans.

Au moins dix personnes ont été tuées mercredi soir à Kaboul dans une attaque terroriste contre une résidence fréquentée par des étrangers, rapportent les médias locaux citant un porte-parole des services de sécurité.

Mercredi en début de soirée, quatre hommes armés ont fait irruption dans la résidence Park Palace avant d'ouvrir le feu. Après environ sept heures de siège, la police a abattu le dernier des assaillants vers 02h00. Les Talibans afghans ont par la suite revendiqué l'attaque.

Dans les heures suivant l'attentat, l'ambassade américaine à Kaboul a annoncé la mort de l'un de ses ressortissants.

"Nous pouvons confirmer les informations selon lesquelles un citoyen américain a été tué dans l'attaque d'une résidence à Kaboul", a déclaré la porte-parole de l'ambassade Monica Cummings citée par l'AFP.

Selon certains rapports, d'autres ressortissants étrangers se trouveraient également parmi les victimes. Ainsi, l'ambassadeur d'Inde en Afghanistan Amar Sinha a écrit sur son Twiitter: "Malheureusement, il y a des victimes indiennes parmi d'autres".

La chaîne de télévision afghane NDTV affirme que l'attaque aurait visé l'ambassadeur indien qui devait se rendre à la résidence pour assister à un concert de musique afghane.

Le Park Palace, situé en plein centre de la capitale afghane, est une résidence utilisée notamment par des agences humanitaires étrangères.

Cette attaque s'inscrit dans un contexte de combats quasi-quotidiens entre forces gouvernementales afghanes et insurgés talibans qui ont lancé en avril leur traditionnelle offensive de printemps.

Lire aussi:

L'EI et les talibans se déclarent le djihad
L’État islamique atteint l'Asie centrale
L’Azerbaïdjan a lancé des systèmes de lance-roquettes lourds dans la bataille, assure l’Arménie
Une majorité de Français souhaite le retour d'Édouard Philippe dans la vie politique
Tags:
Taliban, Inde, États-Unis, Kaboul, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook