International
URL courte
0 530
S'abonner

Selon Jaak Raes, patron de la Sûreté de l'Etat belge, le réseau créé par les islamistes revenus du Proche-Orient bénéficie d'une assistance financière et dispose d'adresses de logements cachés.

Certains islamistes européens ayant combattu en Syrie ont créé un réseau terroriste en Europe qui pourrait organiser des attentats ces prochaines années, a déclaré vendredi à Bruxelles Jaak Raes, patron de la Sûreté de l'Etat, service de renseignement civil belge.

Selon M.Raes cité par le quotidien De Tijd, ce "réseau d'alumni" bénéficie de divers soutiens, avant tout d'une assistance financière, et dispose d'adresses de logements cachés, facilitant ses activités terroristes.

"Nous estimons que 70% des Belges qui sont en Syrie ont rejoint l'Etat islamique. On retrouve des Belges partout où l'Etat islamique est actif", a-t-il indiqué. 

263 Belges ont quitté la Belgique pour rejoindre la Syrie, 56 sont morts et 122 sont rentrés en Belgique. 

Selon M.Raes, il y a deux groupes parmi les islamistes qui sont rentrés en Europe: les déçus qui n'ont pas trouvé en Syrie ce qu'ils recherchaient, et ceux qui reviennent avec des plans précis. Ces derniers sont entraînés au maniement des armes, habitués à la violence et sont les plus dangereux, d'après lui.

Un procès de 32 personnes accusées d'être impliquées dans l'une des plus grandes filières belges de recrutement et d'envoi de djihadistes vers la Syrie se déroule depuis début mai à Bruxelles. Ces personnes sont soupçonnées d'avoir fait partie de la cellule terroriste de Verviers démantelée en janvier dernier.

Certaines sont considérées comme des recruteurs, d'autres sont des combattants revenus en Belgique. Mais seule la moitié des prévenus sont présents, les autres sont jugées par contumace. Ils se trouveraient en Syrie et certains y seraient même décédés. L'un des leaders présumé de la cellule de Verviers est Abdelhamid Abaaoud, un Belge de 27 ans d'origine marocaine, toujours en fuite après avoir échappé à un grand "coup de filet" de la police. 

Lire aussi:

Belgique: opération antiterroriste à Verviers
Des attentats en France (janvier 2015)
L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Tags:
terrorisme, djihadisme, Jaak Raes, Proche-Orient, Syrie, Bruxelles, Europe, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook