Ecoutez Radio Sputnik
    EU Should Slow Down Ukraine Discussions Amid Donbass Conflict

    WSJ: l’Ukraine veut rompre ses liens avec la Russie, mais elle n’y arrive pas

    © Flickr / Viktor Kovalenko
    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 333
    S'abonner

    L’Ukraine n’arrive pas à rompre ses liens commerciaux avec la Russie, malgré les efforts déployés par le gouvernement, écrit The Wall Street Journal.

    Selon le journal, le nouveau gouvernement de Kiev utilise aujourd'hui plusieurs stratégies afin de réduire sa dépendance envers la Russie: il s'agit notamment de l'accord d'association avec l'Union européenne, des emprunts occidentaux de plusieurs milliards de dollars et des lois dites « anticommunistes ».

    Cependant, la majorité d'entreprises ukrainiennes d'industrie lourde, construites à l'époque de l'URSS, maintiennent d'étroites relations commerciales avec la Russie, et de ce fait il est extrêmement difficile de les réorienter vers le marché européen. En plus, les entreprises ukrainiennes n'arrivent pas à concurrencer avec l'Occident.

    En dépit des tendances antirusses qui gagnent du terrain en Ukraine, Igor Tchesniakov, le PDG du constructeur automobile Progress (Berditchev; ouest), cherche à augmenter les ventes via le marché russe.

    « D'un côté, il s'agit de notre ennemi. Mais le commerce se poursuit (…). En Europe, on ne nous attend pas, personne n'a besoin de nous. Nous essayons d'accéder au marché européen, mais notre présence y est minimale, et la situation ne change pas», indique l'entrepreneur.

    Selon Guennadi Lozovski, le chef-adjoint de l'entreprise, la chute de la monnaie nationale a aggravé davantage la situation pour Progress, qui dépend des importations occidentales.

    Dans le même temps, le volume général des ventes des sociétés ukrainiennes en Russie diminue toujours. Cela concerne également les petites et les grandes entreprises du pays. Ainsi, une des principales aciéries du pays, qui fait partie du groupe sidérurgique ArcerolMittal, a suspendu le quasi-ensemble de son commerce avec la Russie.

    Selon les données citées par le journal, le conflit dans le Donbass a provoqué une chute de 61,3% des exportations ukrainiennes envers la Russie, tandis que les exportations destinées à l'UE se sont contractées d'un tiers au premier trimestre de 2015. Le PIB national a pour sa part diminué de 17,6%, et le volume de la production industrielle a chuté de 20% au cours de la même période.

     

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Privatisation en Ukraine: les Rothschild pourraient acheter des sites stratégiques
    Ukraine: Paris prêt à participer à la privatisation des biens publics
    UE: pas de levée des visas pour l'Ukraine et la Géorgie au sommet de Riga
    Tags:
    Wall Street Journal, Union européenne (UE), Donbass, Europe, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik