Ecoutez Radio Sputnik
    Îles Kouriles

    Litige territorial russo-nippon: Tokyo attend la visite de Poutine

    © Sputnik . Sergey Krivosheyev
    International
    URL courte
    Kouriles: tension entre la Russie et le Japon (166)
    0 304

    Le vice-président du Parti libéral-démocrate au pouvoir au Japon, Masahiko Komura, compte sur la conclusion du traité de paix entre la Russie et le Japon et le règlement du litige territorial entre les deux pays.

    Tokyo souhaite que le président Vladimir Poutine se rende au Japon pour évoquer avec lui le litige territorial qui envenime les relations entre les deux pays, a annoncé mercredi le vice-président du Parti libéral-démocrate Masahiko Komura.

    "Nous voudrions aborder le thème politique et, notamment, conclure un traité de paix pour régler définitivement le problème territorial. Nous voudrions que le président Poutine se rende à cet effet au Japon. Le premier ministre Shinzo Abe réfléchit sérieusement à cette question", a déclaré M. Komura lors d'une rencontre avec le président de la Douma (chambre basse du parlement russe) Sergueï Narychkine en visite dans la capitale japonaise.

    Vladimir Poutine avait auparavant indiqué que la Russie était prête à mener un dialogue avec le Japon pour résoudre le problème des Kouriles du sud, objet du litige territorial entre Moscou et Tokyo. Cependant, a précisé le président russe, ce problème doit être examiné sur la base des documents ratifiés par le parlement japonais en 1956. Moscou estime que la souveraineté russe sur les Kouriles du sud ne fait aucun doute, cet archipel ayant été rattaché à l'Union soviétique au terme de la Seconde Guerre mondiale. 

    La visite de Sergueï Narychkine à Tokyo aidera-t-elle à surmonter les tendances négatives dans les relations entre la Russie et le Japon et, sur un plan plus large, entre la Russie et l'Occident? L'agence Sputnik a posé cette question à l'analyste politique japonais Nobuo Shimotomai, professeur de l'université Hosei.

    "Je l'espère bien. L'année dernière, de nombreuses divergences ont surgi entre l'Est et l'Ouest suite aux événements en Ukraine. Et bien que le Japon ait dans une certaine mesure montré qu'il comprenait la position de la Russie, il s'est néanmoins joint aux sanctions contre Moscou", a déclaré M. Shimotomai.

    Selon lui,  le Japon et l'Europe sont unanimes à croire que la situation liée à l'Ukraine ne doit pas provoquer une aggravation des désaccords entre la Russie et les Etats-Unis. 

    "Force est de constater que l'Occident comprend mal l'essence des problèmes ukrainiens qui sont à l'origine de la crise actuelle entre l'Occident et la Russie. Il n'est pas non plus conscient que l'Ukraine se trouve au bord de l'effondrement économique. Je pense cependant qu'une réduction du degré de confrontation américano-russe et un mouvement vers la compréhension mutuelle contribueraient à renforcer la paix sur la planète", a indiqué l'analyste japonais.

    "J'espère que la visite actuelle de M. Narychkine au Japon aidera à amorcer un mouvement dans ce sens", a conclu Nobuo Shimotomai.

    Dossier:
    Kouriles: tension entre la Russie et le Japon (166)

    Lire aussi:

    Russie: le développement des Kouriles "impressionnant" (Ivanov)
    Kouriles/exercices russes programmés: rien à craindre pour Tokyo (experts)
    Kouriles/exercices militaires russes: Tokyo proteste auprès de Moscou
    Iles Kouriles: le Japon juge les exercices militaires russes "inacceptables"
    Tags:
    Nobuo Shimotomai, Masahiko Komura, Sergueï Narychkine, Vladimir Poutine, Ukraine, Occident, Japon, Kouriles du Sud, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik