International
URL courte
0 636
S'abonner

En Moldavie, les partis pro-européens sont en train de perdre le soutien de la population faute de politique efficace de lutte contre la corruption et la pauvreté.

Les citoyens moldaves semblent pencher de plus en plus vers la Russie en raison des échecs de la politique du gouvernement et du comportement réservé de l'UE à l'égard du pays, écrit le New York Times (NYT).

Désireuses d'éviter toute détérioration ultérieure des relations avec la Russie, les hommes politiques européens s'abstiennent d'émettre des promesses relatives à l'adhésion des ex-républiques soviétiques à l'UE. Cette tendance est devenue claire lors du sommet du Partenariat oriental qui s'est tenu à Riga les 21 et 22 mai. Selon le quotidien américain, cela pourrait décevoir la Moldavie et la pousser à coopérer avec la Russie.

"La Russie n'a rien à faire, elle peut se contenter d'attendre. L'idée de l'Europe s'est discréditée elle-même", estime Yan Feldman, membre du conseil du gouvernement moldave chargé de la lutte contre la discrimination.

"Nous avons perdu le soutien de la population", déplore de son côté l'ex-premier ministre moldave Iurie Leanca. Pour lui, les causes de cette situation sont les échecs du gouvernement et la propagande menée par la Russie.

Effectivement, les autorités de Chisinau se sont montrées incapables de combattre la corruption et de créer un système étatique viable, au même titre que les autorités de Kiev. Pour cette raison, l'image de la Russie devient de plus en plus positive dans l'opinion publique, écrit NYT.

Selon un fonctionnaire européen interrogé par le quotidien, les hommes politiques moldaves chantaient des louanges à l'Europe afin d'impressionner Bruxelles. Mais en réalité, ils ont tout fait pour discréditer les partis pro-européens ainsi que l'UE.

Les membres de certains partis moldaves accusent à leur tour l'UE d'avoir instrumentalisé la Moldavie comme un pion dans son jeu géopolitique.

"L'UE avait besoin d'une « success story », et c'est la Moldavie qu'elle a choisie pour cela. Aujourd'hui, tout le monde comprend que ce n'était qu'une illusion", affirme le leader du Parti socialiste moldave Igor Dodon.

Les sondages menés récemment en Moldavie démontrent que 32% de la population soutient toujours l'idée d'adhésion à l'UE, contre 78% en 2007. La moitié des sondés se prononcent pour l'adhésion à l'Union eurasiatique.

 

Lire aussi:

«Partenariat oriental» est impossible sans la Russie
L'UE a raté son programme "Partenariat oriental" selon The Guardian
Partenariat oriental: le sommet de Riga ne sera pas antirusse
Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Tags:
The New York Times, Partenariat oriental, Union économique eurasiatique (UEEA), Union européenne (UE), Russie, Europe, Moldavie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook