Ecoutez Radio Sputnik
    Le premier ministre irakien Haïder al-Abadi et le président russe Vladimir Poutine

    Al Arabiya: Moscou est un partenaire "plus agile" que Washington

    © Sputnik. Alexei Druzhinin
    International
    URL courte
    0 73501256

    La récente visite du premier ministre irakien Haïder al-Abadi à Moscou laisse conclure que la Russie est un partenaire "plus agile" comparée aux Etats-Unis, lit-on dimanche sur le site de la chaîne TV Al Arabiya.

    Face à l'offensive des djihadistes de l'Etat islamique, l'Irak a besoin de livraisons d'armes "les plus rapides possibles", constate l'analyste politique Ghassan Al-Attiya, directeur de la Fondation irakienne pour le développement et la démocratie. Selon lui, le premier ministre irakien ne peut pas "attendre pendant des mois" les livraisons d'armes promises à Bagdad par les Etats-Unis.

    Pour leur part, les Etats-Unis ne se précipitent pas à fournir des armes à l'Irak et posent plusieurs conditions en vue d'exercer plus de pression politique sur les autorités irakiennes. Tout récemment, Washington a proposé de livrer des armes directement aux combattants sunnites et aux peshmergas kurdes, provoquant l'irritation du gouvernement de Bagdad, indique Amir al-Saadi, officier irakien à la retraite.

    D'après lui, la Russie est capable de remettre les armes nécessaires à l'Irak "dans un délai de quelques heures". Dans le même temps, les armes russes sont préférables à celles proposées à Bagdad par Washington, souligne l'ex-officier.

    Ainsi, les lance-roquettes antichars américains AT4 sont en mesure de perforer 20 centimètres de blindage et de frapper des cibles à une distance de 300-500 mètres, tandis que les missiles antichars russes Kornet sont capables de percer jusqu'à 30 centimètres de blindage et ont une portée allant jusqu'à 2.500 mètres, explique M.al-Saadi.

    Lire aussi:

    Irak: l’armée envoie des renforts pour libérer Ramadi
    Expert: l'Irak souhaite acheter des armes russes pour 3 mds USD
    EI: les djihadistes ont pris en otages 200 militaires dans le nord de l'Irak
    Tags:
    missiles antichar, lance-roquettes, Kornet, Peshmerga, Etat islamique, Haïder al-Abadi, Irak, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik