Ecoutez Radio Sputnik
    Surveillance

    Etats-Unis: des militants "aident" la NSA à mieux espionner les citoyens

    © Sputnik . Philippe Put
    International
    URL courte
    0 3312
    S'abonner

    Un groupe de militants se prononçant contre le fameux "Patriot Act" américain a installé des dispositifs d'écoute dans les rues de New York afin d'"aider" les services de renseignement.

    Plusieurs quartiers de New York ont récemment été mis sur écoute: il ne s'agit pas d'une nouvelle initiative de l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) menée dans le cadre de lutte contre le terrorisme. Cette fois-ci, c'est un groupe de militants hostiles au "Patriot Act" (loi antiterroriste adoptée après le 11 septembre) qui a décidé de montrer aux citoyens des Etats-Unis le danger que constitue cette loi en pratique.

    Le "Patriot Act" a été adopté par le Congrès des Etats-Unis et signé par George W.Bush en 2001 suite aux attentats du 11 septembre. La loi, qui élargit les compétences des services de renseignement, vise à prévenir les actes terroristes en fournissant au FBI et à d'autres agences de maintien de l'ordre le libre-accès aux données personnelles, aux relevés bancaires, aux impôts, aux fiches médicales d'un citoyen donné sans avoir à se justifier. Les agents des services peuvent également accéder aux données informatiques de n'importe quel citoyen ainsi qu'à ses conversations téléphoniques.

    La NSA a effectué un travail non-négligeable de collecte des métadonnées censée donner une image complète de la vie des citoyens. Les agents se basent notamment sur l'analyse du comportement des utilisateurs grâce aux gadgets électroniques, ce qui permet de déterminer leurs habitudes et contacts.

    Pourtant, selon un militant du groupe "We are always listening" ("Nous écoutons toujours" en anglais) désireux de conserver l'anonymat, il existe des failles dans la méthode de la NSA. "Les agents ne savent pas avec qui vous vous retrouvez dans un café, dans un restaurant, à la salle de sport, dans une galerie d'art ou un musée. Ils n'ont pas touché à ce domaine-là, voilà pourquoi nous avons décidé de les aider", explique-t-il.

    Les militants ont installé un certain nombre de dispositifs d'écoute dans les lieux publics de New York et ont publié les enregistrements d'une durée totale d'environ 10 minutes sur Internet.

    "Ce qui est intéressant, c'est que nous n'avons rien entendu qui soit susceptible de représenter un danger quelconque pour la société. Nous annonçons avec joie qu'apparemment il n'y a aucun danger", affirme le membre du groupe "We are always listening".

    La majorité des enregistrements a déjà été effacée. Pourtant, une partie des dispositifs fonctionnent toujours. Les militants ont déclaré qu'ils n'allaient pas s'arrêter en si bonne voie, le but étant l'extension du projet au niveau fédéral et une plus grande sensibilisation de l'opinion publique sur le sujet.

    Depuis plusieurs années, le "Patriot Act" fait objet des critiques dans le monde entier, notamment pour sa nature antidémocratique. La situation s'est aggravée après les révélations faites par Edward Snowden en juin 2013 relatives aux programmes d'écoute de la NSA.

    Un nombre croissant de citoyens américains se prononcent pour l'abrogation des mesures les plus liberticides imposées par la loi, d'autant plus que selon des statistiques citées par Le Figaro, sur 11.129 formulaires de perquisitions en 2013, seuls 51 étaient liés à des enquêtes antiterroristes.

     

    Lire aussi:

    L'Allemagne espionnait des officiels français pour le compte de la NSA
    La NSA disposerait d'un nouveau logiciel espion
    Surveillance massive: Wikipedia porte plainte contre la NSA
    Tags:
    FBI, Agence nationale de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden, George W. Bush, États-Unis, services secrets
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik