International
URL courte
0 879
S'abonner

La finale du 60e concours de la chanson Eurovision a eu lieu samedi à Vienne, en Autriche. La Russie a terminé seconde avec la chanson interprêtée par Polina Gagarina, A Million Voices.

La Russie, représentée par Polina Gagarina, a terminé en 2e position avec 303 points derrière la Suède (365 points). La chanteuse russe a obtenu 12 points de cinq pays (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Estonie et Allemagne) et 10 points accordés par 11 pays (Australie, Belgique, Danemark, Espagne, Italie, Lettonie, Moldavie, Portugal, Roumanie, Serbie et France).

"Le concours a révélé qu'il n'y avait pas de sanctions mentales entre les pays, les continents et les nations. S'il y a une bonne musique et des artistes brillants, que ce soit la délicieuse Polina Gagarina ou l'amusante Conchita Wurst, ce sont la musique et l'humeur qui gagneront, et la politique n'a pas d'importance", a déclaré à RIA Novosti le vice-président de la commission législative du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Konstantin Dobrynine.

Néanmoins, plusieurs analystes occidentaux ont considéré comme une bonne chose le fait que la chanteuse russe n'ait pas obtenu la victoire. Selon le journal The Washington Post, la victoire de Polina était impossible suite à la loi adoptée par la Russie en 2013 interdisant la propagande homosexuelle auprès des mineurs. "Il y a eu un grand soulagement quand la Russie n'a pas gagné le concours, même si Gagarina méritait la victoire. Il serait difficile d'organiser dans un pays homophobe un concours dont de nombreux fans sont gays", a déclaré le journaliste de Die Presse Heide Rampetzreiter.

Pour éviter les huées éventuelles visant la chanteuse russe en raison de la crise ukrainienne et de la loi interdisant la "propagande homosexuelle", le stade avait même été équipé d'un système réduisant le son émis par le public retransmis à l'antenne en cas de mécontentement.

Le représentant de l'Union européenne de radiodiffusion Dave Goodman a reconnu l'existence de problèmes liés à un vote politisé à l'Eurovision, mais il a souligné que les traditions musicales communes d'un groupe d'Etats ou les "votes par amitié" ne pourraient pas aider à gagner l'Eurovision.

Malgré tous les aspects politiques, Polina Gagarina faisait partie des favoris après sa prestation lors de la première demi-finale. Elle a devancé les chanteurs représentant l'Italie et l'Australie, qui étaient donnés deuxième et troisième par les bookmakers.

"Le succès de Polina Gagarina est la réponse la plus convaincante à toutes les questions relatives à "l'isolement" de la Russie, à l'attitude envers nous qui règne en Europe en général et dans certains pays en particulier (…). Les Européens ont voté et ont exprimé leur attitude non seulement envers la chanteuse, mais aussi envers le pays qu'elle représentait", a écrit sur Facebook le chef de la commission des affaires internationales du Conseil de la Fédération Konstantin Kossatchev.

Lire aussi:

Palmarès du concours international Eurovision 2014
La France remporte son premier match de l'Euro 2020 face à l’Allemagne
Un mariage blanc vire au mariage forcé: souhaitant être naturalisé, un Algérien est jugé pour le viol de sa «fiancée»
Extension des zones à faibles émissions: vers une grogne populaire «pire» que les Gilets jaunes
Tags:
A Million Voices (chanson), Eurovision 2015, Eurovision, Dave Goodman, Heide Rampetzreiter, Konstantin Dobrynine, Tom Neuwirth (Conchita Wurst), Polina Gagarina, Konstantin Kossatchev, Vienne (Autriche), Autriche, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook