International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
34630
S'abonner

Certains experts estiment que la défaite de la coalition antiterroriste dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique n'est pas due au hasard.

Le ministère russe des Affaires étrangères a publié un communiqué condamnant les crimes commis par le groupe terroriste Etat islamique dans la ville syrienne de Palmyre, tout en indiquant que les actions de la coalition antiterroriste étaient inefficaces.

"En dépit de tous les efforts déployés par la soi-disant coalition antiterroriste menée par les Etats-Unis, l'Etat islamique agit de façon plus organisée", rapporte le communiqué.

Le vice-premier ministre irakien Saleh al-Moutlaq a exprimé la même opinion.

"On peine à comprendre pourquoi une division qui a été entraînée par les Américains pendant des années et qui est censée être une des meilleures d'Irak a abandonné Ramadi (capitale de la province de l'Anbar) si rapidement et sans armes", a annoncé M.al-Moutlaq.

Il a également accusé les Etats-Unis d'avoir dissout l'armée irakienne après l'invasion US dans le pays en 2003.

Un autre problème qui rend la lutte de la coalition inefficace est l'absence de politique unie au sein de la communauté internationale.

A cet égard, le ministère russe a appelé les parties impliquées à renoncer à la politique néfaste des "doubles standards" et à coopérer avec tous les pays du Proche-Orient engagés dans la lutte contre l'EI. Selon le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, c'est le seul moyen de combattre le groupe terroriste qui dispose à présent d'un réseau international et continue de recruter de nouveaux membres dans tous les pays du monde.

Pourtant, certains experts se montrent sceptiques par rapport à cette idée. Ainsi, selon l'analyste Ali Hadjizade, l'émergence d'un tel groupe ne peut pas être due au hasard dans le monde contemporain.

"L'EI n'a pas émergé juste comme ça. Si une organisation pareille devient possible dans le monde contemporain, contrôlé par des compagnies transnationales et des puissances économiques, cela signifie que quelqu'un y avait intérêt", affirme l'expert.

Selon lui, c'est pourquoi les pays du monde ne formeront jamais d'alliance face à l'EI, chacun ayant ses propres intérêts.

Effectivement, les réserves de munitions non-négligeables du groupe terroriste laissent penser que l'EI a des sponsors importants.

"Où est-il possible d'acheter toutes ces armes? Comment est-ce réalisable s'il n'y a pas un seul Etat qui vous aide et si aujourd'hui chaque navire peut être repéré par des satellites? Cela ne devient possible que si vous recevez l'aide d'une puissance régionale ou mondiale", estime M.Hadjizade.

L'Etat islamique (EI), appelé autrefois l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), sévissait auparavant en Syrie où il combattait les troupes gouvernementales, s'imposant comme l'une des organisations terroristes les plus cruelles. Il y a quelques mois, l'EI s'est soudainement activé en Irak en s'emparant d'importants territoires. Fin juillet, l'EI a proclamé un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens sous son contrôle.

 

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Assad: l'Etat islamique s'est renforcé grâce aux raids US
Assange: l'Etat islamique, fruit de la politique de l'Occident
L'Etat islamique a l'international
Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Tags:
terrorisme, Etat islamique, Saleh al-Moutlaq, Sergueï Lavrov, Russie, États-Unis, Ramadi, Palmyre, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik