Ecoutez Radio Sputnik
    Les syndicats ukrainiens lancent des actions de protestation en face du siège du gouvernement à Kiev

    Ukraine en désarroi: les gens perdent leurs illusions

    © Sputnik. Stringer
    International
    URL courte
    Situation économique en Ukraine (85)
    0 85291506

    Les syndicats ukrainiens descendent dans la rue pour protester contre les arriérés de salaire, les gens perdent leurs illusions, en constatant qu'ils n'ont rien gagné à l'issue de l'EuroMaïdan. Les protestations pacifiques risquent de dégénérer en révolte sociale, selon un expert.

    Les syndicats ukrainiens lancent dès mercredi des actions de protestation en face du siège du gouvernement à Kiev, afin de réclamer la révision des salaires et le remboursement des arriérés, annonce le chef de la cellule anticrise Sergueï Kondriouk.

    "Kiev n'a pas d'argent, et les autorités ont intérêt à prolonger la guerre dans le Donbass pour détourner l'attention des gens des vrais problèmes du pays. Du moment qu'il y a une agression extérieure, les gens peuvent s'unir et supporter entre autres les arriérés de salaire. Mais dès que la situation dans l'est de l'Ukraine commence à se normaliser, les Ukrainiens commencent à se demander: où sont les biens européens promis par l'intégration avec l'Europe? Au lieu de cela, nous recevons des arriérés de salaire et la chute du niveau de vie", a indiqué sur les ondes de Sputnik Stanislav Bychok, analyste politique de CIS-EMO (organisation internationale de contrôle des élections dans les pays de la Communauté des Etats indépendants — CEI).

    Et d'ajouter que les autorités de Kiev avaient de plus en plus de difficultés pour détourner l'attention de la population de la situation dans le pays.

    "Après une année et demie de chaos, les Ukrainiens perdent leurs illusions, constatant qu'ils n'ont rien gagné (de la révolution sur la place Maïdan, ndlr)", constate M.Bychok.

    Selon ce dernier, il ne reste au président ukrainien Piotr Porochenko qu'à déclarer qu'il n'y a plus d'argent ou à continuer à essayer de consolider la société selon ses anciens schémas contre la fameuse "menace extérieure".

    "Mais l'argent fait effectivement défaut, la production se trouvant en chute libre", conclut l'analyste, prévenant que les actuelles protestations pacifiques des syndicats risquent de dégénérer un jour en puissante révolte sociale.

    Dossier:
    Situation économique en Ukraine (85)

    Lire aussi:

    Ukraine: 4.000 personnes manifestent dans le centre de Kiev
    Ukraine: 500 mineurs font irruption au siège de l'administration présidentielle
    Le « Maïdan financier » en Ukraine. Part 2. Que faire ?
    Ukraine : qui travaille, ne mange pas
    Tags:
    Maïdan, CIS-EMO, Piotr Porochenko, Stanislav Bychok, Sergueï Kondriouk, Kiev, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik