International
URL courte
12911
S'abonner

Un laboratoire militaire a par erreur envoyé des bacilles actifs de la maladie du charbon à plusieurs laboratoires.

22 militaires auraient été exposés au bacille qui provoque la maladie du charbon (anthrax) sur la base américaine d'Osan en Corée du Sud, a annoncé l'armée US.

Auparavant, le Pentagone a indiqué qu'un laboratoire militaire américain avait par erreur expédié des bacilles actifs de la maladie du charbon à plusieurs laboratoires dans le cadre d'un programme de recherche.

La maladie du charbon est une infection aiguë qui touche aussi bien l'animal que l'homme. La bactérie responsable peut être également utilisée en tant qu'arme bactériologique.

Au total, des laboratoires de neuf Etats américains ont reçu des échantillons de ce lot, ainsi qu'un laboratoire militaire situé en Corée du Sud, dans lequel "22 militaires ont peut-être été exposés" durant un entraînement, a indiqué l'armée.

Aucun des militaires ne présente pour le moment de symptômes de contamination. Selon un porte-parole du Pentagone, dans tous les laboratoires concernés, "il n'y a pas de risque identifié pour le public".

La base aérienne d'Osan, située à 105 km au sud de Séoul, est l'une des nombreuses bases qui abritent les 28.500 militaires US déployés en permanence en Corée du Sud.

Lire aussi:

OMS: l'Europe confrontée à une véritable épidémie d'obésité d'ici à 2030
L'avenir d'ici 2099
Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Tags:
anthrax, santé, Corée du Sud, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik