International
URL courte
5789
S'abonner

La Russie ne renonce pas à la coopération avec les Etats-Unis, mais un tel partenariat devra répondre aux intérêts de Moscou, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Nous ne renonçons pas à l'interaction (avec Washington). Toutefois, nous acceptons la coopération non pas parce qu'ils veulent coopérer avec nous dans tel ou tel domaine, mais parce que ces contacts sont dans notre intérêt", a déclaré M.Lavrov sur les ondes de la chaîne de télévision Rossiya 24.

Selon M.Lavrov, Moscou attend la reprise de la coopération russo-américaine après la récente visite du secrétaire d'Etat US John Kerry à Sotchi.

Jeudi soir, le chef de la diplomatie russe et son homologue américain se sont entretenus au téléphone au sujet de la crise ukrainienne. Selon un communiqué diffusé par le ministère russe des Affaires étrangères, MM Lavrov et Kerry ont évoqué "le soutien aux efforts visant à résoudre le conflit en Ukraine via un dialogue direct entre les parties impliquées, ainsi que les perspectives de coopération en vue de régler les conflits au Proche-Orient et en Afrique du Nord, notamment en Syrie et au Yémen".

Les relations entre la Russie et l'Occident se sont dégradées en raison de la situation en Ukraine. Fin juillet 2014, l'UE et les USA sont passés des sanctions ponctuelles contre certains individus et compagnies russes à des restrictions visant des secteurs économiques entiers de la Russie. Cette dernière a réagi en interdisant l'importation de produits alimentaires en provenance des pays ayant décrété des sanctions contre elle: les USA, l'UE, le Canada, l'Australie et la Norvège.

Lire aussi:

Meurtre d’Éric Masson à Avignon: quatre suspects interpellés, dont le tireur présumé
«Nos aînés ont raison»: nouvelle tribune de militaires, en activité
Après avoir condamné «l’hystérie» sanitaire, Laurent Ruquier enregistre un cas de Covid sur son plateau
«D’autres vaccins sont plus efficaces» que l’AstraZeneca: un début de revirement pour Macron?
Tags:
John Kerry, Sergueï Lavrov, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook