International
URL courte
16698
S'abonner

L'intention de Budapest de remettre la peine de mort à l'ordre du jour a suscité une levée de boucliers en Europe.

La Hongrie pourrait être exclue de l'Union européenne en cas de rétablissement de la peine capitale dans le pays, a déclaré le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

"Il n'y pas de place dans l'Union européenne pour ceux qui appliquent la peine de mort", a annoncé M.Juncker cité par les médias occidentaux.

S'exprimant à la suite du meurtre d'un commerçant au cours d'un braquage commis en avril dernier, le premier ministre hongrois Viktor Orban a déclaré que "la peine de mort était à l'ordre du jour". Les déclarations de M.Orban ont suscité une levée de boucliers en Europe. L'ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso a par la suite estimé que la Hongrie ne pouvait rétablir la peine de mort qu'en sortant de l'Union européenne.

La Hongrie a aboli la peine capitale après la chute du régime communiste en 1990. En adhérant à l'Union, la Hongrie a ratifié en novembre 1992 la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales du Conseil de l'Europe dont le texte est très clair: "La peine de mort est abolie. Nul ne peut être condamné à une telle peine, ni exécuté".

La Commission européenne a rappelé à plusieurs reprises que "l'abolition de la peine de mort était une condition et un préalable pour rejoindre l'UE et pour y demeurer".

Aujourd'hui, sur le continent européen, seule la Biélorussie, qui n'est pas membre de l'UE ni du Conseil de l'Europe, n'a pas aboli la peine capitale. La Russie applique pour sa part un moratoire sur la peine de mort depuis août 1996, année de son adhésion au Conseil de l'Europe.

Lire aussi:

Recul de la peine capitale dans le monde (Amnesty International)
Ban Ki-moon appelle tous les pays à renoncer à la peine de mort
Anders Breivik mérite la peine capitale (avocats russes)
Russie/terrorisme: inutile de rétablir la peine de mort (avocat)
Tags:
peine de mort, Conseil de l'Europe, Commission européenne, Union européenne (UE), José Manuel Barroso, Viktor Orban, Jean-Claude Juncker, Biélorussie, Hongrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook