International
URL courte
Le sommet du G7 en Allemagne (22)
2644
S'abonner

Le refus d'utiliser le G7 pour renouer le dialogue avec la Russie est une chance ratée pour désamorcer la crise en Ukraine.

La décision des dirigeants du G7 de ne pas inviter la Russie à leur sommet est une erreur, voire une chance ratée pour renouer le dialogue avec Moscou, a déclaré le président du Comité économique allemand pour les pays de l'Est Eckhard Cordes, cité par l'agence DPA. 

"Une rencontre du G7 plus la Russie pourrait contribuer à la résolution de la crise en Ukraine et inciter la Russie à entreprendre des démarches constructives en vue de régler le conflit ukrainien", a estimé l'expert dans une interview accordée à l'édition allemande Welt am Sonntag.

Le G8 s'est transformé en G7 en mars 2014, suite à la décision de sept grandes puissances économiques mondiales (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Royaume-Uni et Japon) d'exclure du groupe la Russie sur fond de montée des tensions autour de la crise en Ukraine et, plus particulièrement, en réaction à l'adhésion de la Crimée à la Russie. 

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a précisé à l'époque que personne n'avait exclu la Russie du G8, ses partenaires n'étant tout simplement pas venus au sommet de Sotchi. 

"Le G8, ce n'est pas une structure d'où il possible de chasser qui que ce soit. Il n'y a pour cela aucun mécanisme de procédure. Ce n'est qu'un club où se réunissent des personnes pour discuter des questions d'intérêt commun", a indiqué le ministre.

Dossier:
Le sommet du G7 en Allemagne (22)

Lire aussi:

Berlin espère que le G7 redeviendra le G8
Le G8 à Sotchi pourrait se transformer en G7 à Londres
Un cortège de mariage tourne au rodéo sauvage dans le Nord - photos
Tags:
G8, G7, Eckhard Cordes, Russie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook