Ecoutez Radio Sputnik
    Zeid Ra'ad Al Hussein

    Ukraine: l'Onu dénonce les tortures et exécutions sommaires

    © REUTERS / Denis Balibouse
    International
    URL courte
    Situation dans le Donbass (2015) (227)
    1695
    S'abonner

    Selon un rapport de l'Onu consacré à la situation en Ukraine, les violences, bombardements, détentions illégales et trafics de personnes continuent dans ce pays.

    Les forces pro-Kiev pratiquent des tortures, des exécutions sommaires et violent les droits de l'homme malgré la signature par Kiev des accords de Minsk en février dernier, a annoncé lundi le Haut-commissaire de l'Onu pour les droits de l'homme (HCDH) Zeid Ra'ad Al Hussein.

    "Nous avons des rapports horribles sur des tortures et des mauvais traitements en détention à la fois par les groupes armés et les forces de l'ordre ukrainiennes", a indiqué M.al-Hussein dans un rapport sur la situation en Ukraine couvrant une période du 16 février au 15 mai.

    Le rapport mentionne en outre des bombardements, des détentions illégales et des trafics de personnes.

    Des meurtres et persécutions des journalistes continuent en Ukraine, selon le texte. Le journaliste, écrivain et présentateur de télévision ukrainien Oles Bouzina a été assassiné le 16 avril devant son domicile à Kiev. Les autorités ukrainiennes limitent la liberté des médias dans le pays malgré l'existence de lois garantissant la liberté de la parole.

    Le parlement ukrainien a interdit l'accès des manifestations officielles aux correspondants d'une centaine de médias russes jusqu'à la fin de l'opération spéciale dans l'est du pays. "Plusieurs journalistes russes se sont vu interdire l'entrée en Ukraine pour une période de cinq ans", est-il indiqué dans le rapport. Il s'agit notamment d'un journaliste de l'agence d'information économique russe RBC, d'un correspondant de la chaîne de télévision russe NTV et d'une équipe de tournage de la chaîne russe Lifenews.

    D'autre part, le rapport rappelle qu'il "y a eu des informations sur l'interpellation de plusieurs journalistes par des groupes armés" dans l'est de l'Ukraine, ainsi que sur les restrictions frappant le travail de plusieurs médias pro-Kiev et de la chaîne de télévision russe Dojd dans le Donbass.

    Les observateurs de la mission de l'Onu sont préoccupés par les appels à la haine publiés sur Internet tant par les partisans pro-Kiev que par les insurgés. Un message publié dans des réseaux sociaux appelle notamment à dresser une liste des personnes favorables aux autorités de Kiev. Un site internet a déjà publié une liste contenant des noms et données personnelles des terroristes présumés "qui seraient liés avec des groupes armés". "Cette liste viole la présomption d'innocence, le droit à la vie privée et à la protection des données personnelles", est-il souligné dans le rapport.

    Selon M.Al-Hussein, les deux parties violent toujours le cessez-le-feu mis en place conformément aux accords de Minsk du 12 février dernier. Cependant, le nombre des "tirs non sélectifs" a diminué. Le responsable onusien a appelé Kiev et les insurgés à mener un dialogue permettant de réaliser les ententes de Minsk. Il a également exhorté à garantir l'enquête sur les cas de violation des droits de l'homme et du droit humanitaire international "quels qu'en soient les responsables".

    Selon l'Onu, le conflit ukrainien a fait au moins 6.417 morts et 15.962 blessés. Le rapport rappelle que 5 millions d'habitants de la région sont profondément affectés par le conflit.

    Dossier:
    Situation dans le Donbass (2015) (227)

    Lire aussi:

    Ukraine en désarroi: les gens perdent leurs illusions
    Un an après: l'Ukraine au bord du gouffre
    Une nouvelle crise se profile en Ukraine
    Tags:
    exécution, tortures, Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HDCH), Oles Bouzina, Zeid Raad Al Hussein, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik