Ecoutez Radio Sputnik
    Sur les lieux du crash du Boeing 777 malaisien en Ukraine

    Crash en Ukraine: la version du missile incriminé plus utilisée par la Russie

    © Sputnik. Andrei Stenin
    International
    URL courte
    249301806

    Selon les ingénieurs du groupe russe Almaz-Antei, qui construit notamment les systèmes antiaériens Bouk, la catastrophe du Boeing 777 de Malaysia Airlines en Ukraine a été provoquée par un missile guidé.

    Selon l’enquête menée par le groupe, le plus probable est que le projectile soit un missile Bouk 9М38-М1. Ce modèle, utilisé par l’armée ukrainienne, aurait été tiré depuis un territoire alors contrôlé par les militaires ukrainiens.

    Il est à noter que les forces armées russes utilisent les missiles Bouk de version 9M37, tandis que les missiles Bouk 9М38-M1 ne sont plus fabriqués en Russie depuis 1999.

    En 2005, l'Ukraine disposait de 991 missiles 9М38-М1.

    Le Boeing 777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur avec 283 passagers et 15 membres d'équipage à bord s'est écrasé le 17 juillet dernier dans la région de Donetsk (sud-est de l'Ukraine) sans laisser de survivants. L'appareil volait à 10.050 mètres d'altitude.

    Les autorités de Kiev ont accusé les insurgés du Donbass d'être à l'origine du crash. Ces derniers ont pour leur part affirmé ne pas disposer de systèmes capables d'abattre un avion à cette altitude.

    En mars dernier, les médias ukrainiens se référant à des experts internationaux chargés d'enquêter sur le crash ont rapporté que le Boeing malaisien aurait été abattu par un missile sol-air Bouk qui "aurait été transféré de Russie en Ukraine à la veille de la tragédie". Selon les médias, les experts se seraient dits persuadés que "le missile avait été tiré par des spécialistes russes ou des insurgés dirigés par ces spécialistes".

    Lire aussi:

    Crash du vol MH17: un blogueur remet en doute la version du missile Bouk
    Vol MH17: le Parquet néerlandais dément les affirmations de l'Ukraine
    Vol MH17: Moscou exige une enquête objective
    Crash du vol MH17: l'enquête durera éternellement (expert)
    Tags:
    crash d'avion, Bouk, Boeing 777, Malaysia Airlines, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik