International
URL courte
11229
S'abonner

Angela Merkel a convoqué à Berlin un mini-sommet d'urgence sur la question grecque, la menace de "Grexit" étant plus d’actualité que jamais.

La chancelière allemande Angela Merkel a convoqué lundi à Berlin une réunion de crise sur le problème de la Grèce, les créanciers devant faire la "toute dernière proposition" à ce pays, dont la dette publique dépasse 320 milliards d'euros, soit près de 174% du PIB.

Le journal Die Welt et l'agence DPA rapportent mardi, en référence à leurs sources au sein des structures gouvernementales allemandes, que ce mini-sommet a notamment réuni le président français François Hollande, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi et la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde.

Les médias constatent que l'unité fait défaut sur le dossier grec. Ainsi, dans une interview accordée vendredi dernier au Frankfurter Allgemeine, Mme Lagarde n’a pas exclu une sortie de la Grèce de la zone euro, bien qu'elle soit ensuite revenue sur ses propos.

Berlin ne cesse d'affirmer qu'il travaille toujours au maintien de la Grève au sein de la zone euro, alors que le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, qui domine manifestement l'Eurogroupe, ne cache pas sa préférence pour une sortie de la Grèce.

M.Juncker estime pour sa part que le "Grexit" pourrait compromettre la crédibilité de l'Europe auprès des investisseurs étrangers. En somme, "l'échec des négociations avec la Grèce serait l'échec de l'Union européenne".

Toujours est-il que le mini-sommet de Berlin n’a permis de faire émerger aucun consensus autour la question grecque. 

De son côté, le premier ministre grec, Alexis Tsipras, reproche aux créanciers d'Athènes de formuler des demandes "déraisonnables" et exige des partenaires européens une solution viable. Athènes refuse d'accepter un simple accord de plus et insiste sur l'épuisement de la société grecque après cinq ans d'austérité.

Lire aussi:

Quitter la zone euro: dernière chance de la Grèce
Valls: une sortie de la Grèce de l'euro n'est pas envisageable
L'UE prépare un plan secret pour exclure la Grèce de la zone euro
Attention à une escroquerie avec le permis de conduire qui se répand 
Tags:
Union européenne (UE), Christine Lagarde, Jean-Claude Juncker, François Hollande, Angela Merkel, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook