International
URL courte
0 417
S'abonner

Washington renforce le système de sécurité aérien suite aux résultats d’un rapport pointant son inefficacité.

Le secrétaire à la Sécurité intérieure des Etats-Unis Jeh Johnson a annoncé la nécessité de renforcer le système de sécurité suite aux mauvais résultats des tests menés dans différents aéroports américains.

L'objectif de l'inspection générale du Département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis était de vérifier l'efficacité du système. Plus précisément, les agents ont cherché à transporter de fausses armes et des explosifs dans les avions, ce qu'ils sont parvenus à faire dans 67 cas sur 70.

Jeh Johnson a qualifié les résultats d'inquiétants. Pourtant, le gouvernement a déjà élaboré un ensemble de mesures visant à rehausser l'efficacité du système.
"Les chiffres figurant dans les rapports de ce genre paraissent toujours choquants hors contexte, mais ils sont cruciaux pour améliorer notre système de sécurité aérienne", a expliqué le responsable.

Les mesures proposées par les autorités comprennent la révision des procédures standards d'utilisation des scanners corporels, l'entraînement des officiers de sécurité, ainsi que l'examen des caractéristiques techniques et de l'état opérationnel de l'équipement utilisé dans les aéroports des Etats-Unis.

Suite aux résultats du rapport, un changement de cadres aura également lieu. Ainsi, Melvin Carraway, le Directeur de l'Agence nationale américaine de sécurité dans les transports (TSA), créée après les attentats du 11 septembre, sera remplacé par le Commandant en second de l'United States Coast Guard, le vice-amiral Peter
Neffenger.

Jeh Johnson a garanti que de nouveaux tests seraient organisés afin de déterminer des failles du système tout en ajoutant qu'au cours de l'année écoulée "la TSA a scanné un nombre record de passagers dans les aéroports des Etats-Unis, et (…) a détecté un chiffre record d'objets interdits".

Pourtant, selon l'ex-agent de la TSA James Harrington, le système de scanners corporels installé dans les aéroports des USA dans le cadre du programme de lutte contre le terrorisme est absolument inutile. Au cours de leurs années de service à l'aéroport de Chicago, ces appareils, dont chacun coûte la bagatelle de 150.000 dollars, n'ont permis de confisquer que quelques pots de confiture de pommes et une bouteille de champagne.

"Ces scanners servent à détecter tout ce que vous voulez, sauf les armes et les explosifs", a expliqué M.Harrington.

Le scanner, censé servir à lutter contre le terrorisme, s'est vite transformé en divertissement pour les agents.
"J'ai entendu toute sorte de blagues venant de la part de mes collègues. Ils critiquaient et discutaient de tout: les personnes obèses, les femmes ayant subi une mammectomie, (…) les passagers souffrant d'une hernie", a poursuit l'ex-agent de la TSA.

Selon des statistiques, le système de sécurité aérien coûte près de 7,64 milliards de dollars au budget des Etats-Unis. Cependant, le risque d'attentats terroristes dans les aéroports américains existe toujours. Ainsi, en 2013 les agents de la TSA n'ont pas réussi à prévenir une fusillade à l'aéroport de Los Angeles, qui a causé la mort d'un agent. En 2015 un homme a attaqué avec une machette des agents chargés du contrôle des passagers à l'aéroport international de la Nouvelle-Orléans.

 

Lire aussi:

Conférence sur la sécurité de Moscou: les Etats-Unis absents
BRICS: Poutine reçoit les responsables chargés des questions de sécurité
La Russie et la Chine disposées à défendre la sécurité sur la Toile
Tags:
aéroport, sécurité, terrorisme, Autorité américaine de sécurité dans les transports (TSA), Washington, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook