International
URL courte
Espionnage du Web par les services spéciaux américains (2015) (5)
1736
S'abonner

L'ex-consultant des services secrets US Edward Snowden a commenté la promulgation de la nouvelle loi américaine privant l'Agence nationale de la sécurité (NSA) de vastes moyens de surveillance.

Le Freedom Act, signé mercredi par Barack Obama, limite le travail des services de sécurité par rapport à la loi précédente, le Patriot Act, mais ne mettra pas fin à la surveillance américaine, a déclaré Edward Snowden lors d'une téléconférence entre la Russie et Londres organisée par Amnesty International.

"Il ne s'agit pas uniquement de lois concrètes, le problème est ailleurs. Malgré la reconnaissance de l'illégalité et de l'inefficacité du programme de surveillance massive, toutes les branches du pouvoir américain prônent sa restitution en jouant à nouveau la carte de la menace terroriste", a indiqué Edward Snowden.

Selon l'ancien employé de la NSA, le gouvernement américain peut obtenir un dossier sur chaque citoyen grâce à ses liens avec les principaux sites Internet.

"Si la NSA estime que c'est dans l'intérêt du gouvernement américain, elle commencera à suivre le courrier électronique ou à écouter les conversations téléphoniques de David Cameron, par exemple, aussi bien que de tous les autres Britanniques", a expliqué Edward Snowden.

Le président américain Barack Obama a signé la loi réduisant le champ d'action de la NSA. Cette loi est supposée interdire la récolte de données massive et automatique par les services secrets américains, mais elle leur permet tout de même de les obtenir en les demandant directement aux opérateurs de télécommunications privés.

Dossier:
Espionnage du Web par les services spéciaux américains (2015) (5)

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Le pays vers lequel a fui l’ex-roi d’Espagne soupçonné de corruption révélé par la presse espagnole
Un habitant de Nice sacrifie un mouton dans sa baignoire pour l’Aïd el-Kebir – vidéo choc
Tags:
surveillance, Freedom Act, Agence nationale de sécurité américaine (NSA), Barack Obama, Edward Snowden, États-Unis, Russie, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook